Dans la matinée de ce mardi, 22 mai 2018, les travaux de présentation du projet de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE) ont été présentés en Guinée. Organisée dans un réceptif hôtelier de Conakry, la cérémonie a été présidée par le secrétaire général du ministère de la santé, Docteur Sékou Condé, en présence de ses homologues de l’Elevage, de l’Environnement, du conseiller principal du ministre de la Santé, ainsi que de plusieurs autres invités, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Dr Sékou Condé

« Ce projet est très important pour tous les pays de la sous-région », a indiqué le secrétaire général du ministère de la Santé, Docteur Sékou Condé, rappelant que l’expérience de la maladie à virus Ebola a montré qu’elle ne s’est pas contentée d’un pays, mais a frappé trois pays en même temps. « C’est dire que si nous voulons renforcer les systèmes de santé, il ne s’agit pas de travailler à vase clos. Il faut faire en sorte que l’on développe la coopération entre les pays. Et, c’est dans ce cadre que ce projet est important », a-t-il dit.

Etant un projet sous régional, Docteur Sékou Condé a ajouté que chaque département concerné (Elevage, Environnement et Santé) devra travailler sur des actions précises pour atteindre les objectifs du projet à travers une approche communautaire. « Il ne s’agit pas de faire de la substitution institutionnelle technique ; mais, amener les communautés à jouer leur rôle aussi bien au niveau de la santé animale, humaine qu’environnementale », a-t-il dit, précisant que le potentiel existe déjà au niveau des communautés et qu’il ne s’agira que de mettre les moyens en place.

S’exprimant sur la portée du projet ‘’REDISSE’’, Docteur Moussa Grovogui, coordinateur dudit projet a fait savoir qu’il s’agit d’un projet financé par la Banque mondiale à hauteur de 30 millions de dollars dont 20 millions sous forme de prêt et 10 millions en don. Il couvre l’ensemble du territoire national guinéen et a pour objectif d’assurer la surveillance des maladies à potentiel épidémiologique, de renforcer les systèmes de laboratoire et de former le personnel de santé pour répondre à une épidémie au cas où elle surviendrait.

Plaçant l’évènement dans son contexte, Docteur Moussa Grovogui a ajouté qu’il s’agit d’une présentation officielle, puisque le projet avait été déjà lancé l’année dernière. A l’époque, il y avait eu des explications sur l’approche ‘’UNE SEULE SANTE’’ qui permettait aux services d’élevage, de l’environnement et de la santé de se mettre ensemble pour préparer des réponses face aux épidémies, assurer la surveillance des maladies à potentiel épidémique et échanger des informations sanitaires au niveau des différentes localités.

Il faut rappeler que l’accord de financement de ce projet ‘’REDISSE’’ d’une durée de 5 ans a été signé le 23 août 2016 et est entré en vigueur le 23 janvier 2017.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin