5 radios privées fermées en Guinée : « elles sont illégales », estime la HAC

Par la décision numéro 003, en date de ce mardi, 22 mai 2018, la Haute Autorité de la communication annonce la fermeture de cinq radios privées à Conakry, Kindia, Kouroussa, Kankan et à Siguiri, a appris Guineematin.com de source proche du palais du 25 août.

Selon l’organe guinéen de régulation des médias, ces radios sont illégales et à caractère confessionnel ; sauf la radio 7/7, qui émet à Conakry, précisément dans la commune de Kaloum sur 104.5 en modulation de fréquence. Mais, la radio 7.7 est sanctionnée par la HAC pour avoir cédé de façon illégale sa fréquence à Nourdine Médias à Kankan.

Justement, la deuxième radio à subir la sanction de la HAC est la radio Nourdine FM qui émet en modulation de fréquence (104.5) à Kankan. Elle est considérée non seulement comme illégale ; mais, clandestine et confessionnelle. C’est elle qui a acquis « illégalement » la fréquence locale de la radio 7/7, précise la HAC.

La troisième radio privée sanctionnée par la HAC ce mardi est à Kouroussa. Mais, elle n’a pas de nom, dit la HAC, ni de fréquence.

Une autre radio sans nom, c’est celle qui émet à Kindia (94.5). Sa fermeture est également annoncée par la HAC dans la même décision.

Enfin, la radio Nabaya FM qui émet sur 92.4 à Siguiri est également considérée par la Haute Autorité de la Communication comme « clandestine et confessionnelle ». Sa fermeture est aussi actée par les commissaires de la HAC, à travers la décision numéro 003 de ce mardi.

Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS