C’est avec une grande surprise que les élèves et enseignants de la commune urbaine de Mamou ont appris ce Mercredi 23 Mai 2018, la nouvelle annonçant la modification du calendrier des évaluations de fin d’année scolaire dans les différentes écoles de la place.

Initialement prévue du 31 Mai au 09 Juin prochain, la composition de fin d’année pour les classes intermédiaires du secondaire est désormais programmée du 24 Mai au 05 Juin 2018, a appris un des correspondants de Guineematin.com à Mamou.

La nouvelle est tombée ce Mercredi matin dans les différents établissements scolaires du secondaire de la ville carrefour. La composition de fin d’année débutera demain, Jeudi 24 Mai 2018, pour les élèves des classes intermédiaires du collège et du lycée de la préfecture de Mamou. L’annonce de ce nouveau calendrier par les chefs d’établissements a pris de court les enseignants et les élèves qui s’attendaient au 31 Mai prochain, date initialement prévue pour le démarrage de ces évaluations.

De sources concordantes, le programme des compositions a été chamboulé et parachuté sur les chefs d’établissements par les autorités éducatives nationale qui craignent une nouvelle grève des enseignants après le round des négociations hier, Mardi 22 Mai, entre le gouvernement et le SLECG (version Aboubacar Soumah) sur les revendications de ce dernier, portant sur le salaire de base de huit millions de francs guinéens pour les enseignants.

« Nos autorités sont dans le désarroi. Depuis que le gouvernement et le SLECG se sont séparés à queue de poisson hier (Mardi 22 Mai), elles sont toutes paniquées. C’est pourquoi, elles ont bouleversé le programme des compositions de fin d’année dans les classes intermédiaires du collège et du lycée. Le programme officiel était prévu du 31 Mai au 09 Juin 2018, mais avec la panique, ils ne savent plus quoi faire. Alors, on change le programme initiale et on improvise un nouveau programme à la vas vite pour dire que c’est demain Jeudi 24 Mai 2018. Hier (Mardi 22 Mai), c’est tard dans la nuit que les chefs section pédagogique ont fait circuler des SMS pour informer les chefs d’établissements de cette situation. Il y a certains qui ont reçu les messages à 22 heures. On chamboule tout et on verse sur les chefs d’établissements qui sont les laissés pour compte dans cette boite. Sinon, comment on peut organiser en moins de 48 heures une bonne évaluation des élèves ? S’ils ont peur de la grève, celle-ci aura lieu tôt ou tard », s’indigne un enseignant qui a requis l’anonymat.

L’indignation est aussi grande chez les élèves qui disent ne pas être prêt pour une bonne composition.

« Je n’ai pas fini de revoir mes cahiers. On a beaucoup de matières et on se préparait pour le 31 Mai. Seulement, nos professeurs nous ont annoncé aujourd’hui (Mercredi 23 Mai) que la composition débute demain. Ça crié dans les classes mais on va se battre pour avoir la moyenne pour passer en classe supérieure », explique Fatoumata Diallo, élève de la 9ème année dans une école de la place.

Selon une note circulaire en date du 21 Mai 2018 et signée par Gasimir Diaora, le secrétaire général du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, le réaménagement du calendrier des compositions tient compte du taux d’exécution des programmes d’enseignement (97,14% au secondaire et 96,66% à l’élémentaire) remontés par les DPE et DCE à la hiérarchie.

« Fort de ces constats et dans le souci de permettre à nos élèves d’aborder leur évaluation de fin d’année dans des conditions climatiques favorables et sécurisantes au regard des dégâts enregistrés sur certaines infrastructures scolaires en ce début d’hivernage et, aussi permettre aux candidats des différents examens de s’auto-évaluer afin d’identifier leurs manques dans telle ou telle matière et de disposer d’un temps suffisant de remédiation pour meilleure préparation, nous avons estimé qu’il s’avère nécessaire d’agir sur la période initialement prévue dans le calendrier réaménagé », lit-on dans cette note circulaire.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin