La tension est palpable actuellement à Banankoro, commune rurale relevant de la sous-préfecture de Kérouané, où deux groupes rivaux se disputent le contrôle de la section locale du RPG Arc-en-ciel. Des affrontements sont même à craindre sérieusement entre ces deux camps ce vendredi et demain, samedi 26 mai 2018, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la localité.

Cela fait plusieurs mois que la section du RPG Arc-en-ciel de Banankoro se porte très mal. Et cette situation ne semble pas s’arranger. Au contraire, elle se corse davantage et représente des risques sérieux. Le parti présidentiel est en effet divisé en deux factions rivales dont chacune se réclame être légitime et ne veut sentir l’autre à Banankoro. Il s’agit du camp d’Elhadj Djomba Mory qui dirigeait la section du RPG Arc-en-ciel depuis plusieurs années et qui est considéré comme étranger à Banankoro, et celui de Sékouba Cissé alias « Armée », autochtone et qui est soutenu par le Patriarche de la localité.

Selon nos informations, le problème est parti d’un discours du président Alpha Condé tenu en janvier dernier dans la préfecture de Kérouané. Discours qui est intervenu à la veille des élections locales du 04 février dernier, et dans lequel le chef de l’Etat aurait déclaré qu’un citoyen ne peut pas quitter sa localité natale pour aller diriger une autre localité. C’est cette déclaration qui aurait provoqué la division au sein de la section Arc-en-ciel de Banankoro qui était dirigée majoritairement par des personnes venues d’autres préfectures du pays. Les problèmes survenus à l’époque avaient conduit à la suspension de l’équipe dirigeante de la section par le bureau politique national du parti au pouvoir.

Mais, aujourd’hui, les membres de cette équipe ont confié à Guineematin.com que cette suspension a été levée, ils s’apprêtent donc à reprendre leurs activités sur le terrain. Elhadj Djomba Mory et son groupe ont convoqué une réunion élargie aux 39 sous-sections et toutes les structures du parti au niveau local dans l’après-midi de ce vendredi 25 mai 2018 au siège du RPG Arc-en-ciel. Mais depuis l’annonce de cette rencontre, des informations circulent dans la localité, faisant état d’une éventuelle attaque préparée par le camp de Sékouba Cissé pour empêcher la tenue de cette réunion au siège du parti.

Cette faction du parti au pouvoir n’a pas encore réagi à ces rumeurs persistantes, mais le camp rival semble prendre la situation au sérieux. L’équipe d’Elhadj Djomba Mory dit avoir déjà adressé des courriers au sous-préfet, à la police et à la gendarmerie de Banankoro, ainsi qu’à la coordination nationale et le bureau politique national du RPG Arc-en-ciel pour les alerter sur les risques d’affrontement entre les deux groupes.

Aux dernières nouvelles, on apprend que le camp de Sékouba Cissé prévoit aussi d’organiser une réunion demain samedi dans le même siège du RPG Arc-en-ciel. Une situation jugée inacceptable par ses adversaires qui se réclament être les dirigeants légaux du parti au pouvoir à Banankoro, et donc les seuls habilités à organiser des rencontres au siège local du parti. L’après-midi de ce vendredi 25 mai 2018 et la journée de demain samedi, s’annoncent donc avec beaucoup de risques dans la commune rurale de Banankoro.

A suivre !

De Banankoro, Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin