Moussagbè Diakité, DPE de N’zérékoré

Les évaluations de fin d’année pour les classes intermédiaires et les examens blancs pour les classes d’examen ont été lancés hier, jeudi 24 mai 2018, à N’Zérékoré. Mais, la première journée de cette phase cruciale de l’année scolaire a été émaillée d’incidents à l’école primaire Mariam Lamah dans la commune urbaine, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la capitale de la région forestière.

Entamés le mercredi 23 mai 2018 dans tout le pays, les évaluations de fin d’année et les examens blancs ont été lancés hier jeudi 24 mai dans la préfecture de N’Zérékoré. Des évaluations organisées plus tôt que prévu à la surprise des élèves et des enseignants. Et cela, c’est pour permettre aux candidats aux examens nationaux de mieux se préparer, explique Moussagbè Diakité, directeur préfectoral de l’éducation de N’Zérékoré : « C’est pour donner le temps à nos candidats de bien se préparer et de s’autoévaluer avant l’évaluation réelle, et c’est pour cette raison que le département a fait une nouvelle programmation de ces évaluations (examens blancs pour les classes d’examen et compositions de fin d’année pour les classes intermédiaires).

Moussagbè Diakité, DPE de N’zérékoré

Pour ce faire, le département a élaboré un nouveau calendrier pour la tenue de ces évaluations. Pour l’élémentaire, ces évaluations-là sont programmés du mercredi 23 mai au mardi 05 juin 2018 au lieu du 04 au 15 juin initialement prévu. Et au secondaire, du mercredi 23 mai au mardi 05 juin 2018 au lieu du 31 mai au 09 juin tel que prévu initialement. Les résultats des examens blancs seront proclamés le 08 juin 2018 pour que chaque candidat connaisse sa moyenne, se mesure à peu près. Donc ça va permettre aux candidats de s’autoévaluer et de prendre des mesures correctives pour se mettre dans les normes par rapport à l’examen réel. Et les résultats des compositions de fin d’année doivent être proclamés le samedi 09 juin 2018 pour que chaque élève sache quel niveau il doit faire l’année prochaine », a indiqué le DPE.

Mais, il faut dire que ces évaluations n’ont pas pu se dérouler lors de cette première journée au groupe scolaire privé Mariam Lamah, situé à l’entrée de la ville de N’Zérékoré. Programmés un par salle de classe, les surveillants n’ont pas voulu recopier les sujets au tableau et ont demandé aux élèves de le faire eux-mêmes pour leur permettre de bien surveiller. Les élèves ont refusé cette proposition et ont attendu longtemps en classes sans pouvoir démarrer les compositions. Ce qui a irrité plusieurs d’entre eux qui ont manifesté leur colère en jetant des pierres et en s’en prenant aux tables-bancs.

Il a fallu l’implication de la DPE pour ramener le calme au sein de l’établissement scolaire. La fondatrice de l’école a été convoquée à la direction préfectorale de l’éducation, et des dispositions ont été prises pour que les évaluations puissent démarrer ce vendredi 25 mai 2018 dans cette école privée.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin