Le secrétariat général des affaires religieuses a lancé hier, vendredi 25 mai 2018, la 37ème édition du concours national de lecture, de mémorisation, et d’interprétation du saint Coran. Le lancement officiel de cet événement religieux a eu lieu au Palais du peuple de Conakry sous le patronage du président de la République, Professeur Alpha Condé, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Chaque année, le secrétariat général des affaires religieuses met à profit le mois de Ramadan pour un organiser un concours national de lecture, de mémorisation, et d’interprétation du saint Coran. Cette année, l’événement est à sa 37ème édition. La compétition va durer une semaine (du 25 mai au 02 juin 2018) au centre islamique de Donka, et connaîtra la participation de 186 candidats qui vont se mesurer dans plusieurs catégories.

« Ce concours est à sa 37ème édition, c’est-à-dire la 37ème année depuis que la Guinée a commencé à organiser ce genre de concours. Dans ce concours, 186 candidats sont attendus pour la compétition. Il s’agit de rassembler tous les fils de ce pays venant de tous les horizons de la Guinée pour essayer de concourir dans la mémorisation, dans la lecture et dans l’interprétation du Saint Coran », a indiqué Elhadj Bah Ibrahima Ousmane, conseiller juridique au secrétariat général des affaires religieuses et président du jury de cette édition.

Le responsable religieux ajoute que cette année, des innovations ont été apportées à cette compétition, à savoir la mémorisation du saint Coran avec trois sortes de narrations, et l’application des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la préparation du concours.

Le président de la République qui devait présider la cérémonie s’est rendu sur les lieux ; mais, il n’a pu participer à l’événement. Alpha Condé est venu exprimer le respect qu’il a pour la religion et les leaders religieux, avant de s’excuser pour des raisons de calendrier, laissant le soin à son Premier ministre de présider la cérémonie.

Dr. Ibrahima Kassory Fofana a déploré à cette occasion les agissements de certains groupes, qui utilisent l’image de l’Islam pour tuer des personnes. C’est pourquoi, il a appelé au concours de tout le monde pour éviter à notre jeunesse de tomber dans cette situation dramatique : « Nous devons ainsi nous donner la main, sensibiliser, éduquer notre jeunesse pour ne pas être influencer par ces groupes sans foi ni loi qui ne se reconnaissent dans aucune religion et dans aucune nation.

Les leadeurs religieux, les associations religieuses, les centres de mémorisation coranique en collaboration avec le secrétariat général des affaires religieuses ont un rôle important à jouer. Il s’agit de la consolidation de la paix, l’unité nationale, la fraternité et la quiétude sociale », a dit le chef du gouvernement guinéen.

De son côté, le secrétaire général des affaires religieuses, Elhadj Aly Jamal Bangoura, a salué la présence massive des autorités et des leaders religieux à cette cérémonie. Une mobilisation qui symbolise selon lui, leur attachement, leur dévouement, et leur engagement de tous les jours en faveur de la promotion de l’islam.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin