Une semaine après la décision de la HAC fermant cinq radios privées du pays dont la radio Nourdine FM de Kankan, cette station est passée sous silence ce lundi 28 mai 2018. Des agents de sécurité sont allés procéder à la fermeture forcée de la station, emportant même du matériel de travail, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

La décision est tombée le mardi 22 mai dernier. La Haute Autorité de la Communication a décidé ce jour-là de fermer cinq radios privées dont une se trouvant à Conakry et les quatre autres à l’intérieur du pays. Parmi elles, la radio Nourdine FM de Kankan, jugée à la fois confessionnelle et clandestine. Mais malgré cette décision de l’autorité de régulation des médias, la station a continué d’émettre sur la 104.5 jusqu’à ce lundi 28 mai 2018.

Sur instructions des autorités locales, une équipe d’agents de sécurité a fait une descente musclée dans les locaux de la radio. Les policiers ont obligé les responsables de la station à arrêter leurs programmes. Ils ont ensuite saisi certains matériels de travail avant fermer le local, emportant le matériel saisi.

A rappeler que la radio Nourdine FM émettait à Kankan sur une fréquence appartenant à la radio 7/7 basée à Conakry. C’est l’une des raisons invoquées par la HAC pour justifier la fermeture des deux stations.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin