La radio Nabaya FM de Siguiri a arrêté ses programmes hier mardi 29 mai 2018, une semaine après la décision de la HAC fermant la station avec quatre autres radios privées jugées illégales. Le chef des programmes de cette radio dit ne pas comprendre cette décision, et dénonce une bataille contre Dieu, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Depuis le 22 mai dernier, la radio Nabaya FM émettant sur la 92.4 à Siguiri était officiellement fermée avec quatre autres radios privées du pays. Cette station est considérée par la Haute Autorité de la Communication comme étant une radio confessionnelle, ce qui est interdit par la loi sur la presse en Guinée. Mais elle continuait malgré tout à émettre jusqu’à ce mardi 29 mai 2018, lorsque ses responsables ont reçu un courrier du Gouverneur de la région de Kankan les sommant d’arrêter leurs programmes.

La station est passée immédiatement sous silence, même si son responsable des programmes ne comprend pas cette décision de la HAC. Ousmane Traoré juge cette décision comme étant une bataille contre Dieu : « Hier, à 17 heures, nous avons reçu un courrier du Gouverneur, accompagnée d’une décision de la HAC, nous demandant de fermer immédiatement la radio, nous nous sommes pliés à cette décision pour éviter tout problème, nous sommes venus arrêter la radio, elle est fermée comme on nous le demande.

Mais, moi je pense que c’est une bataille contre Dieu, une dictature de la part de la HAC, elle a décidé de fermer la radio sans venir sur le terrain pour voir réellement si c’est une radio à caractère confessionnel. Notre grille des programmes n’a pas été consultée, sinon nous ne parlons pas que de religion, nous produisons des émissions qui ne sont pas liées à la religion », a réagi Ousmane Traoré.

A rappeler que la radio Nourdine FM de Kankan, qualifiée également de radio confessionnelle et fermée en même temps que Nabaya FM de Siguiri, a arrêté ses activités le lundi 28 mai 2018. Là-bas, ce sont des agents de sécurité qui sont allés procéder à la fermeture de la station tout en saisissant du matériel de travail.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin