Le pont de Linsan situé sur la nationale Kindia-Mamou se trouve aujourd’hui dans un état très inquiétant. L’infrastructure routière s’est fortement dégradée, devenant un danger permanent pour ceux qui pratiquent cette route, a constaté un correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Le pont de Linsan a été construit il y a plus de 50 ans. C’est lui qui a permis de relier les villes de Kindia et de Mamou. Mais aujourd’hui, cette infrastructure présente une image préoccupante. Très vieux et fortement dégradé, le pont ne répond plus aux normes requises encore moins aux attentes des usagers. De nos jours, une seule des deux voies qui le composent est opérationnelle. C’est elle qui est utilisée par tous les usagers aujourd’hui. Ce qui crée d’interminables bouchons sur les lieux.

La situation perdure, et beaucoup craignent que cette partie aussi ne cède. Ce qui devrait couper la circulation entre Kindia et Mamou. C’est pourquoi, Mamadou Samba Barry, chauffeur qui pratique cette route, interpelle les autorités sur cette situation. « Nous les chauffeurs et les passagers, demandons aux autorités en charge des travaux publics de se pencher immédiatement sur la situation de ce pont avant qu’il ne soit trop tard. Aujourd’hui, quand un gros porteur passe, tout le pont se remue, on a l’impression qu’il va céder tout de suite. C’est un ouvrage qui date des années de l’indépendance. En Guinée, on ne pense pas à l’amortissement des ouvrages, alors que chaque chose a une vie bien déterminée », a déclaré le chauffeur.

Aux yeux de certains, si des travaux de réhabilitation de ce pont ne sont pas vite engagés, il risque de s’effondrer avant la fin de la saison des pluies qui commence.

De retour de Linsan, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin