Suicide à Mamou : un garçon de 27 ans se tire une balle dans la tête

Dans la nuit d’hier, jeudi 31 Mai 2018, un jeune homme de 27 ans s’est donné la mort à Dar Es Salam, un secteur relevant du quartier Madina Mosquée, dans la commune urbaine de Mamou. Mamadou Maghariou Barry a choisi le moment de la prière surérogatoire (Nafila) de 20 heures 30 pour se tirer une balle dans la tête, a appris un des correspondants de Guineematin.com dans la ville carrefour.

Selon nos informations, ce jeune à la fleur de l’âge s’est suicidé à l’aide d’un fusil de fabrication locale appartenant à son père, monsieur Daouda Barry. Ce dernier était à la mosquée lorsque son fils Maghariou Barry s’est tiré une balle à l’oreille droite.

« C’est un jeune qui souffrait d’une dépression mentale. Il n’y a pas un mois encore, il était enchainé par sa famille. Ces derniers jours, il a été libéré. Et, hier nuit, vers 20 heures 30, il a attendu que tout le monde soit à la prière pour prendre le fusil de son père. Il est allé dernière leur concession et il s’est tiré une balle à l’oreille droite », a expliqué Mamoudou Condé, le Chef du quartier Madina Mosquée.

Informées de ce suicide, les autorités administratives et judiciaires ont immédiatement dépêché sur les lieux du drame à Dar-Es-Salam, une équipe de la brigade de recherche de la gendarmerie et un médecin légiste de l’hôpital régional.

« Après le constat, le corps de Mamadou Maghariou Barry a été rendu à la mairie qui, à son tour, l’a rendu au chef du quartier Madina Mosquée. C’est ce dernier qui a remis le corps du jeune de 27 ans à sa famille pour son inhumation, organisée ce vendredi », témoignent certains habitants de Dar-Es-Salam.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS