3ème édition de la semaine du savoir : Plus de 200 jeunes à l’école de la paix et du développement

La 3ème édition de la semaine du savoir a été lancée hier, vendredi 1er juin 2018, par le Parlement des Jeunes Leaders de la Société Civile Guinéenne. Plusieurs activistes de la société civile guinéenne ont pris part à la rencontre dont le thème est intitulé « jeunesse, paix, et développement », a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pendant trois jours, plus de 200 jeunes guinéens seront formés sur une dizaine de thématiques. Il sera question entre-autres de : le contrôle de l’action publique ; la communication médiatique et institutionnelle ; les clefs pour être une Femme leader ; jeunesse et politique ; gestion du stress; jeunesse paix et développement…

Mamadou Kaly Barry

Le secrétaire général adjoint à la formation du Parlement des Jeunes Leaders de la Société Civile, Mamadou Kaly Barry, a tout d’abord présenté sa structure qui est « apolitique et à but non lucratif, qui regroupe en son sein des jeunes guinéens venus de divers horizons sans distinction de sexe, d’ethnie, et de religion ».

Ensuite, Mamadou Kaly Barry a fait savoir que le choix du thème de la formation est « une façon de sensibiliser la jeunesse guinéenne sur la culture de la paix, gage certain pour le développement de notre pays. Cette formation permettra aux jeunes d’être une force vive, active, une force de proposition pour le développement de notre pays ».

Prenant la parole, le président du Parlement des Jeunes Leaders de la Société Civile Guinéenne, Mamadou Bilo Bah a expliqué le but visé par cette édition. « Cette formation est une activité ouverte à tout le monde, même aux non-membres, car notre objectif est de faire participer à l’émancipation de toute la jeunesse Guinéenne. La chance que vous avez en participant à ce séminaire, c’est d’avoir tous ces thèmes de formation à découvrir et qui seraient animés par des personnalités qui vont vous inspirer » a-t-il dit.

Au menu de cette édition, précise le président, « vous aurez des formations sur une dizaine de thématiques, des conférences, des concours et des débats. L’organisation de cette semaine du savoir répond à un double impératif. Celui de renforcer périodiquement les compétences de nos membres, mais aussi et surtout créer un cadre de rencontre, d’échanges entre les jeunes de notre pays ».

Ibrahima Aminata Diallo

Le président des Jeunes Leaders de l’Axe Hamdallaye-Kagbelen pour le Développement, Ibrahima Aminata Diallo, a mis l’occasion à profit pour demander à tous les jeunes guinéens à prendre conscience et de respecter la Constitution guinéenne. « On dit que la revendication est un droit constitutionnel, mais cela ne veut pas dire qu’on doit revendiquer toujours avec la force. Et nous, nous sommes inscrits dans une lutte à amener les guinéens à changer ce combat. Aujourd’hui, nous sommes là pour une formation et la meilleure façon d’amener les guinéens à changer la mentalité c’est d’encourager les formations, notamment sur des thèmes pertinents portant sur les valeurs de ce pays » a-t-il mentionné.

De son côté, Aliou Bah, politicien et ancien responsable de la communication du Bloc Libéral, a encouragé ces jeunes tout en prodiguant à leur endroit quelques conseils. « C’est par le savoir, la détermination, le patriotisme, la rigueur avec soi-même qu’on peut aider notre pays à aller de l’avant. Il ne suffit pas seulement de dénoncer, il faut aussi proposer. Les jeunes de Guinée ont du talent, quelque fois le talent est caché. Mais, ils peuvent faire quelques choses. Ne rester pas en marge, l’activisme politique, l’activisme sociale, sont des choses par lesquelles on peut changer le monde », a-t-il lancé aux jeunes leaders.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/654 416 922

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS