Jusque-là considérée comme des rumeurs, la crise au sein du parti au pouvoir a été évoquée dans la journée de ce samedi, 02 juin 2018, par le président-fondateur du RPG. Officiellement Chef de l’Etat guinéen depuis le 21 décembre 2010, le professeur Alpha Condé a cru devoir menacer aujourd’hui « ceux qui veulent fermer le siège » du parti présidentiel pour protester contre « le partage » du butin de la commune lutte politique.

« Tout le monde ne peut pas entrer au Gouvernement au même moment » ! C’est la réponse du président de la République à ses nombreux « camarades » du parti qui sont frustrés de n’avoir pas été nommés dans cette équipe gouvernement qui apparaît comme la dernière de l’ère Alpha Condé, puisque son dernier mandat se termine dans deux ans, en 2020. Ces derniers temps, on cite des militants et responsables comme Mbany Sangaré, le vieux secrétaire national de la jeunesse, madame Oumou Camara qui n’a d’ailleurs pas daigné se présenter à la cérémonie de passation de service avec Moustapha Naïté, son remplaçant à la tête du ministère des Travaux Publics, et bien d’autres qui prendraient aujourd’hui leur leader comme un vieux qui se serait laissé manipuler par Kassory Fofana et ses ouailles !

Seulement, le chef de l’Etat a profité du rassemblement de ce samedi pour sortir ses griffes : il a même menacé de déposer à la gendarmerie ceux qui fermeraient le siège pour exprimer leurs frustrations…

A suivre !

Du siège du RPG-AEC, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin