Manifestations pendant le Ramadan ? Fodé Oussou menace

Faut-il s’attendre à la reprise des manifestations de rue de l’opposition avant la fin du Ramadan ? Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG n’exclut pas cette éventualité. A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG ce samedi, 02 juin 2018, il a annoncé que l’opposition pourrait bien reprendre les manifestations de rue avant la fin du mois de Ramadan, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Depuis quelques semaines, les travaux du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 sont arrêtés, et les négociations se poursuivent de façon informelle sous l’égide des partenaires techniques et financiers du pays. Cela, en vue de tenter de trouver solution à la crise post-électorale qui secoue notre pays depuis quatre mois et qui empêche l’installation des conseils communaux élus à l’issue des élections communales du 04 février 2018.

Mais, ces derniers jours, des voix se font entendre dans les rangs de l’opposition, appelant à la reprise des manifestations de rue après le mois de Ramadan en cours, si jusque-là une solution n’est pas trouvée à la revendication de l’opposition républicaine, relative à la restitution des suffrages annulés par les présidents des CACV. A ce sujet, l’un des vice-présidents de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana, a tenu à apporter des précisions.

Devant les militants de l’UFDG réunis ce samedi, 02 juin 2018 au siège du principal parti d’opposition du pays, le président du groupe parlementaire de l’opposition à l’Assemblée nationale, a annoncé que les manifestations de rue pourraient reprendre même avant la fin du Ramadan.

« Les négociations continuent certainement à l’informel, mais nous voulons avertir monsieur Alpha Condé et son nouveau ministre qui dit que la récréation est terminée (ministre de la sécurité et de la protection civile ndrl), si nous n’avons pas de solution très rapidement, nous allons prendre la rue. Le critère qui dit qu’on doit attendre jusqu’à la fin du Ramadan pour reprendre les manifestations n’est pas un bon critère. Le Ramadan est un mois béni de Dieu, mais c’est un mois aussi de vérité. C’est pendant ce mois qu’on doit lutter contre l’injustice. Donc, s’il n’y a pas de solution, nous sommes aujourd’hui au 17ème jour du Ramadan, nous n’allons pas attendre jusqu’après la fête.

Si jamais ce n’est pas réglé, nous allons nous retrouver avec nos collègues de l’opposition républicaine, nous allons prendre la rue. Comme ça, celui qui est envoyé par monsieur Alpha Condé, qui dit que la récréation est terminée et qui a l’impression qu’il peut intimider quelqu’un en Guinée, quelqu’un qui est connu, son passé est connu, qui ne se rappelle pas que les temps ont changé, les hommes ont changé, nous disons à ce monsieur-là que nous l’attendons de pied ferme, et que nous allons manifester pour réclamer nos droits », a-t-il déclaré.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS