Kankan : un affrontement entre policiers et taxi-motards fait un blessé et plusieurs arrestations

Un affrontement a opposé des jeunes conducteurs de taxi-motos à des agents du commissariat central de police de Kankan ce lundi 04 juin 2018. Un policier a été blessé et plusieurs manifestants ont été arrêtés, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Une vive tension, de la méfiance, puis des accrochages, c’est à cela qu’on a assisté dans la matinée de ce lundi 04 juin 2018 à Kankan. Tout est parti d’un conflit survenu dimanche entre des conducteurs de taxi-motos et des jeunes du quartier Banankoroda, où un taxi-motard aurait renversé une femme sans s’occuper d’elle. Ce qui a irrité les jeunes du quartier qui se sont affrontés aux conducteurs de taxi-motos.

Informée de cette situation, des agents de la police sont descendus sur le terrain pour ramener l’ordre sur les lieux. Ils ont saisi plusieurs motos qu’ils ont déposées au commissariat central de la ville. Ce lundi matin, les taxi-motards se sont regroupés pour aller exiger la libération de ces motos. Face au refus de la police de satisfaire à la revendication des manifestants, la situation a vite dégénéré. Les deux parties se sont livrées à un échange de jets de pierres.

« Etant informé du regroupement des jeunes, je suis allé voir le secrétaire général de la commune et le préfet de Kankan, pour leur parler du regroupement des jeunes, je me suis retourné au poste. C’est ainsi que vers 11h, nous avons vu un grand détachement de taxi-motos se diriger vers nous, ils se sont regroupés juste auprès du commissariat. Je suis descendu voir, pensant que quelqu’un allait venir me dire mon commissaire on vient vers vous pour telle cause, mais à notre surprise, ils ont commencé à jeter des cailloux. Et là, on ne pouvait pas rester comme ça, il fallait réagir », témoigne le commissaire central adjoint de police de Kankan, le Colonel Jérôme Kolié.

Les affrontements à l’aide de cailloux ont fait un policier blessé. Il a fallu l’intervention de certains gendarmes pour aider les policiers à maîtriser la situation. Une occasion mise à profit par le commissaire central adjoint, pour déplorer l’insuffisance du personnel et le manque d’équipements auxquels est confronté le commissariat central de police de Kankan. « On n’a même pas d’équipements, l’effectif aussi fait défaut, on avait que deux pickups dont une a été endommagée. Et au jour d’aujourd’hui, il nous faut 50 agents de police », a dit le Colonel Kolié.

A noter que 12 personnes ont été arrêtées et 27 motos ont été réquisitionnées suite à cet affrontement. Mais selon Mamadi Konaté alias Kalala, président de l’union des transporteurs de taxi-motos de Kankan, ceux qui ont participé à ces accrochages ne sont pas des conducteurs de taxi-motos : « Tous ceux qui sont présents ici là, ne sont pas des taxi-motards, parce que si c’était eux, ils allaient rester derrière moi et m’écouter. Parce que le préfet a dit que les motos seront délivrées, mais nous, on est venu trouver quelques groupes en train jeter des pierres sur la police, le groupe a été infiltré », soutient-il.

Pour l’heure, le calme est revenu dans la ville. Les personnes interpellées et les motos saisies sont dans les mains des services de sécurité.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 95 40 47

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS