Portés disparus il y a une semaine, deux éleveurs ont été retrouvés morts dans le district de Mananko, relevant de la sous-préfecture de Foumandou, dans la préfecture de Lola. Partis à la recherche de voleurs de bétail, c’est leurs corps, en état de décomposition, qui ont été ramenés au village après d’énormes efforts de recherche, a appris sur place Guineematin.com, à travers son correspondant dans la région de N’zérékoré.

Ces éleveurs, d’origine malienne, sont installés dans la forêt du mont Béro depuis 2008. Depuis plusieurs mois, ils ont constaté la disparition de leurs bœufs.

Selon nos informations, c’est le 29 mai dernier que six (6) éleveurs ont tenté de poursuivre des voleurs de bétails. Mais, quatre (4) d’entre eux vont renoncer à l’aventure. Les deux autres, en l’occurrence Abdourahmane et Modibo Sidibé, n’ont pas baissé les bras.

Malheureusement, les deux éleveurs ne feront pas le retour à leur point de départ. Une absence qui va inquiéter leurs parents. Quelques jours après, les autorités de Foumadou ont été saisies du dossier. A leur tour, ces autorités vont remonter l’information au niveau de Lola.

Selon un responsable de la gendarmerie, « le lundi, 4 juin 2018, une équipe de gendarmes s’est rendue à Mananko pour une prise de contact avec les villageois autour de cette situation. Dans la matinée du mardi, 05 juin 2018, une équipe de gendarmes, des éleveurs et des citoyens du village, s’est mise à la recherche des deux bouviers dans les montagnes. Pendant toute une journée, sous une pluie battante, l’équipe a finalement retrouvé les corps dans deux grottes différentes ».

Une foule, les larmes aux yeux, attendait le retour de la mission dans le village. C’est ainsi que la nouvelle est tombée par la présentation du rapport par le commandant Saba Seydou de la gendarmerie de Lola.

Le chef coutumier de Manankô, après avoir présenté les condoléances d’usage aux éleveurs, a déploré l’acte avant de dire son étonnement devant ce fait inhabituel dans son village. Il a aussi prit l’engagement de s’investir au niveau des citoyens afin de trouver les coupables pour qu’ils répondent de leurs actes.

À noter que cinq (5) citoyens, dont trois (3) femmes qui habitent la localité, ont été arrêtés par les autorités du village et remis aux gendarmes pour des fins d’enquête.

Affaire à suivre !

De retour de Lola, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél. : 224620166816

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin