L’Etudiante, Djénabou Bah, et le tailleur, Saliou Sow, sont poursuivis respectivement pour des faits de vol et de recel sur un montant de 20 millions de francs guinéens. Après avoir été entendu ce jeudi, 07 juin 2018, par le Tribunal correctionnel de Dixinn, l’étudiante a été reconnue coupable et condamnée à 18 mois d’emprisonnement. Saliou Sow a été relaxé pour délit non constitué, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Ce cas de vol a eu lieu au domicile de Marcel Faya Milimono, au quartier Lambanyi dans la commune de Ratoma. Arrêtés et placés sous mandat de dépôt le 24 mai 2018, les deux prévenus ont été entendus ce jeudi. Au cours de cette audition, Djénabou Bah a nié les faits à lui reprocher. Selon elle, c’est son copain Baïlo Diallo, qui serait le ‘’petit’’ de la victime, qui lui a remis l’argent. « C’est lorsque j’ai rendu visite à mon copain, Baïlo Diallo, qu’il m’a remis les 20 millions de francs guinéens. Il m’a dit que c’est pour mon voyage au Maroc. Moi aussi, j’ai pris l’argent, j’ai confié 10 millions de francs guinéens à Saliou Sow qui est l’un de mes copains aussi. Et le reste du montant, j’ai acheté un matelas et j’ai réparé les plafonds de ma chambre. Je n’ai pas volé, c’est mon copain qui m’a remis l’argent » a soutenu l’étudiante.

Ainsi, Baïlo Diallo qui était dans la salle, a été appelé pour apporter son témoignage sur cette affaire. Dans ses explications, il a fait comprendre que Djénabou s’est effectivement rendu chez son grand ce jour. « Elle m’a rendu visite ce jour au domicile de mon grand. On était deux dans la chambre de Marcel Faya Kamano. Elle m’a dit qu’elle a faim. Je l’ai enfermé dans la chambre, je suis allé chercher à manger pour nous. A mon retour, dès que j’ouvre la porte, je trouve que Djénabou est fin prête pour sortir. Elle était arrêtée avec son sac, en disant qu’elle va chez son tailleur pour coudre son pantalon. Elle dit qu’elle ne mange pas, qu’elle n’ose pas l’huile de l’atiéké et bientôt elle va subir une opération ».

Ainsi, poursuit-il, au retour de Marcel Faya Kamano, il a constaté que sa valisette est ouverte et que son argent qui était dans le sac est parti. « Aussitôt, on s’est mis à la recherche de Djénabou. Et dès qu’on l’a arrêtée, elle nous a dit que c’est à un certain Mansaré qu’elle a confié les 10 millions de francs guinéens ».

De son côté, le second prévenu, Saliou Sow a nié également les faits. Il a laissé entendre qu’il n’a pas reçu même un centime de la part de Djénabou Bah.

La victime, Marcel Faya Kamano a réclamé au tribunal ses 20 millions de francs guinéens, plus 3 millions 900 mille francs guinéens de dommages et intérêts.

Dans ses réquisitions, le procureur a fait remarquer que Djénabou Bah n’est pas à sa première fois. Selon Mohamed Samoura, elle avait déjà volé 16 mille dollars auparavant. Revenant sur le cas Baïlo, le procureur dira que « Baïlo ne peut pas voler ce montant et le remettre intégralement à Djénabou sans rien garder pour lui. Pour ce qui est de Saliou Sow, je demande au tribunal de ne pas retenir les déclarations de Djénabou Bah, car elles ne sont fondées sur aucune preuve. Pour toutes ces raisons, je vous demande de condamner Djénabou Bah à 5 ans d’emprisonnement et de relaxer Saliou Sow pour délit non constitué ».

Au terme de l’audience, le Tribunal a condamné Djénabou Bah à 18 mois d’emprisonnement et une amende de 2 millions 500 mille francs guinéens ainsi que le payement intégral des réclamations de la victime. Quant à son copain Saliou Sow, il est relaxé pour délit non constitué.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin