Le parti présidentiel, le RPG arc-en-ciel a organisé son assemblée générale hebdomadaire ce samedi, 9 juin 2018, à son siège à Gbessia aéroport. Présidée par l’honorable Saloum Cissé, premier vice-président de l’Assemblée nationale et secrétaire général du parti, la rencontre d’aujourd’hui avait un seul point à l’ordre du jour : l’organisation interne du parti, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Selon Saloum Cissé, dans toute entité, il peut y avoir des problèmes mineurs ; mais, il faut savoir les capitaliser et trouver des solutions. Ces contradictions, dit-il, se situent entre les personnes. « On exhorte les responsables à ne pas les minimiser, de les capitaliser, de les gérer au fur et à mesure. C’est pourquoi, nous allons envoyer les membres du comité central au niveau de toutes les structures de Conakry pour faire l’état des lieux et remonter les informations », a-t-il introduit.

Honorable Saloum Cissé

Sans donner de date, monsieur Cissé a rappelé que le parti mérite une restructuration en profondeur pour faciliter la tenue du congrès. « Vous savez, bientôt, le parti sera restructurer ! Pour cela, il faut remonter les listings des décès et des invalides. La direction nationale a besoin de ces deux listes, des décès au niveau de différentes structures organiques et parallèles. Ces listings nous permettront d’avoir une idée des bras valides qui sont en train de travailler au niveau des différentes structures », a-t-il ajouté.

Interrogé sur la lutte contre la corruption engagée par le Chef de l’Etat et son nouveau Premier ministre, l’honorable Saloum Cissé a dit que c’est une bonne chose qui mérite d’ailleurs d’être pérennisée. « C’est une très bonne chose ! Vous savez, au départ, on disait que le président vient pour emprisonner tous les guinéens ; mais, il a montré au vu et su de l’opinion nationale et internationale qu’il n’est pas venu au pouvoir pour mettre les guinéens en prison. Mais, au fur et mesure que le temps passe, il faut quand-même tirer les leçons et prendre des dispositions idoines. Alors, c’est ce qui est en train d’être fait. La gestion doit être accompagnée par le contrôle. On dit que c’est la présence du gendarme qui discipline ; alors, la direction nationale apprécie à plus d’un titre. Il faut que le contrôle soit effectif dans tous les secteurs », a précisé l’honorable Saloum Cissé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin