Au lendemain du limogeage des directeurs généraux de l’OGP et de l’OGC pour malversations financières, le sujet fait la une de l’actualité nationale. Et il ne laisse évidemment pas les responsables de l’UFR indifférents.

En présidant l’assemblée générale hebdomadaire de la formation politique hier,  samedi 09 juin 2018, le député Ibrahima Bangoura a salué la décision du Premier ministre Kassory Fofana de faire en sorte que les deux responsables incriminés soient demis de leurs fonctions pour qu’ils aillent s’expliquer devant la justice, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Le limogeage de Paul Moussa Diawara, directeur général de l’OGP et Sékou Camara, directeur général de l’office guinéen des chargeurs, le vendredi soir par le président Alpha Condé suscite une vague de réactions au sein de l’opinion publique en général et de la classe politique en particulier. Accusés de malversations financières à la suite des inspections menées récemment dans les structures qu’ils dirigent, les DG de l’OGP et de l’OGC devraient allaient s’expliquer devant la justice sur les trous financiers relevés par les inspecteurs de l’Etat et qui s’élèvent à hauteur de plusieurs milliards de francs guinéens.

A l’occasion de l’assemblée générale de l’union des forces républicaines de ce samedi, le vice-président du parti, honorable Ibrahima Bangoura, l’action du nouveau Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana à l’origine de la révocation des deux hommes. Pour lui, le chef du Gouvernement guinéen n’a fait que jouer son rôle, indiquant que le parti de Sidya Touré n’est pas étonné de ce limogeage.

Honorable Ibrahima Bangoura

« Je crois que pour tout Premier ministre, son rôle c’est de faire en sorte que les biens de ce pays soient sauvegardés. S’il y a des malversations qui sont avérées et qui ont été révélées à la suite des audits, il est tout à fait logique que le Premier ministre demande à ce que les auteurs de ces manifestations soient relevés de leurs fonctions et poursuivis. C’est ce à quoi on s’attendait. Donc, je ne crois pas que cela soit quelque chose qui soit en dehors du cadre normal de son travail. Il a fait son travail. S’il ne le faisait pas, c’est ce qui allait nous étonner. Mais du fait qu’il le fasse, je crois que cela ne doit étonner personne », a dit le parlementaire.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin