Par un décret publié dans la soirée d’hier, mardi 12 juin 2018, le président Alpha Condé a nommé monsieur Siradiou Diallo au poste d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée près de la République Fédérale d’Allemagne.

Si ce décret se limite à préciser que le nouvel ambassadeur de la Guinée est un consultant en coopération et développement, il importe de noter que monsieur Diallo- que l’auteur de ces lignes a rencontré deux fois, en 2007 et 2008, en Belgique où réside le nouvel ambassadeur- est un des anciens responsables de l’UPR, puis de l’UFDG d’où il a démissionné officiellement, le 07 juillet 2015, pour rejoindre le parti présidentiel, le RPG arc-en-ciel.

Dans sa lettre de démission, il avait critiqué la gestion de l’UFDG par Cellou Dalein Diallo, après s’être félicité d’avoir participé à faire de ce parti « la plus grande formation politique guinéenne représentée en Belgique et aux Pays-Bas »… « De ma date d’engagement pour le parti à ce jour, soit presque 8 ans, je me suis investi inlassablement dans les combats de l’UFDG pour les nobles valeurs de démocratie, de justice et de défense des droits de l’homme, sans oublier l’instauration d’un véritable état de droit en Guinée sous-tendu par des idéaux de développement et de prospérité de notre nation ».

Siradiou Diallo

Seulement, Siradiou Diallo n’était plus à l’aise au sein de l’opposition et il s’était finalement retiré pour rejoindre le pouvoir dont le parti (le RPG arc-en-ciel), n’est pourtant pas mieux géré, puisque tout est lié au bon vouloir du chef de l’Etat qui est en même temps président du parti… « Bien entendu, ma démission de l’UFDG ne signifie pas pour autant renonciation à mon engagement politique pour l’avènement et la consolidation d’une véritable démocratie et  d’un État de droit en Guinée. Mon combat va se poursuivre désormais sous d’autres formes et ailleurs, avec le même rêve et la même passion de voir mon pays sortir de l’ornière »…

Sans doute que ce poste si longtemps attendu est une bouffée d’oxygène qui permettra à notre nouvel ambassadeur de mieux respirer et de pleinement s’épanouir !

Ainsi, après avoir « galéré » derrière feu Bâ Mamadou, Bah Ousmane et Cellou Dalein Diallo, c’est finalement avec Alpha Condé que monsieur Diallo « récoltera » désormais le « fruit de son combat politique » même si les « valeurs » défendues ne sont pas forcément avec le régime actuel.

Bref, cette autre nomination conforte les arguments de ceux qui estiment que dans le système Alpha Condé, le nomadisme politique semble payer mieux que le militantisme de premières heures. Car, très souvent, dans la marée jaune, les derniers arrivés sont les premiers servis, même s’ils débarquent seuls…

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin