La 10 ème assemblée générale ordinaire de l’ACROFA (Association des Sociétés Croix-Rouge, Croissant Rouge Francophones, Hispanophones, Lusophones d’Afrique) tenue à Conakry les 19 et 20 juin 2018 a été marquée par le renouvellement du bureau exécutif. Et, c’est le président de la Croix Rouge guinéenne, Youssouf Traoré qui a été élu président de l’ACROFA pour un mandat de quatre ans, a constaté Guineematin à travers un de ses reporters.

Fraîchement élu président de l’ACROFA, à l’issue de la 10 ème assemblée générale ordinaire tenue à Conakry, Youssouf Traoré, président de la Croix Rouge guinéenne n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction, tout en promettant de faire son maximum pour mériter de la confiance placée en la Guinée, via sa personne.

Youssouf Traoré

Conscient du fait que certains pays membres de l’ACROFA ne paient pas régulièrement les cotisations annuelles, le nouveau président Youssouf Traoré compte inverser la donne. « J’ai mis une stratégie en place. Les pays qui sont en défaut, j’ai choisi deux pays comme maintenant conseillers. Parce qu’il faut changer de stratégie, pourquoi ils ne paient pas ? Est-ce que ce n’est pas lié aussi à la composition du bureau de l’ACROFA, parce que le bureau sortant était composé du Mali, du Togo et Sénégal comme conseiller ? Maintenant, sur 32 pays, si l’Afrique de l’Ouest occupe deux places, je pense bien que cela peut être une source de motivation de certaines structures nationales qui contribuent », a-t-il dit.

Pour sa part, Abdoul Aziz Diallo, président de la Croix Rouge du Sénégal et vice-président du bureau sortant de l’ACROFA est revenu sur quelques acquis de leur mandat. « L’ACROFA comme son nom l’indique est une institution qui veut promouvoir la langue française. Nous nous sommes rendus compte que dans notre mouvement international, l’accent était trop mis sur l’anglais particulièrement sur les documents techniques. Nous nous sommes dit qu’il serait intéressant et même judicieux pour que nous autres francophones nous puissions au même titre que nos collègues anglophones avoir accès à la même qualité de document pour avoir les mêmes résultats dans nos interventions. Au-delà donc de cette langue, nous avons voulu quand même être opérationnels ; être opérationnel, c’est de revenir à notre mission première : celle d’être une Croix Rouge au service des communautés, aux services des populations vulnérables », a-t-il rappelé.

Abdoul Aziz Diallo

En outre, Abdoul Aziz Diallo, vice-président du bureau sortant souhaite que « le nouveau bureau puisse tirer les leçons que nous n’avions pas pu accomplir. Par exemple, améliorer l’administration, accroître les ressources financières de l’ACROFA et aussi mettre l’accent sur les thématiques, particulièrement la migration et non seulement la migration en direction de l’Europe mais la migration dans notre continent qui est à la fois un problème mais aussi une richesse », a-t-il recommandé.

Les pays qui font leur entrée dans le nouveau bureau exécutif de l’ACROFA sont la Guinée qui assure la présidence, le Burundi pour la vice-présidence, le Burkina Faso pour la trésorerie générale et le poste de commissaire au compte a été confié au président de la Croix Rouge Centrafricaine.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin