La capitale guinéenne abrite pour la première fois, depuis hier, mardi 19 juin 2018, la 10ème assemblée générale ordinaire de l’ACROFA (Association des Sociétés Croix-Rouge, Croissant Rouge Francophones, Hispanophones et Lusophones d’Afrique). Durant deux jours, les 32 pays membres de l’ACROFA vont élire les membres du nouveau bureau et ensuite réfléchir sur les questions principales comme la migration, a constaté Guineematin à travers un de ses reporters.

Youssouf Traoré

Dans son discours de bienvenue, Youssouf Traoré, président de la Croix Rouge guinéenne s’est réjoui du fait que son pays abrite, pour la première fois, une telle assemblée générale ordinaire de l’ACROFA. C’est pourquoi, des recommandations ont été faites par Youssouf Traoré à l’endroit des participants. « C’est une première qui sera gravée dans la mémoire de tous les guinéens et particulièrement les volontaires, les amis, les sympathisants et les membres de la Croix Rouge guinéenne et ses partenaires. Par ses objectifs, la pertinence de ses thèmes, la présente assemblée de l’ACROFA augure logiquement un succès sans précédent. C’est pourquoi, je voudrais profiter de ces mots de bienvenue pour formuler le souhait ardent que chaque participant soit motivé à contribuer aux échanges à travers un partage d’expérience, de manière à donner à cette assemblée générale la place de choix qu’elle occupe dans la sainte initiative et des stratégies mises en place pour inspirer les progrès et renforcer la solidarité agissante au sein des différentes plateformes du mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge », a-t-il dit.

Au moment où se tient cette assemblée générale ordinaire de l’ACROFA, l’humanité reste confrontée à certains défis humanitaires, notamment les questions liées au leadership et à la bonne gouvernance, les violences et l’extrémisme.

Selon Youssouf Traoré pour réussir face à ces défis humanitaires : « il est nécessaire que l’ACROFA mette en place des initiatives appropriées visant à booster vos solidarités et mutualiser nos ressources et efforts dans les programmes de réduction des risques et le développement communautaire. Cela est notre ambition commune durant la présente assemblée et nous souhaitons que cela soit inscrit en lettres capitales dans la feuille de route et les cahiers des charges du nouveau bureau de l’ACROFA », a recommandé Dr Youssouf Traoré.

Abdourahmane Cissé

De son côté, le malien Abdourahmane Cissé, président sortant de l’ACROFA, a rappelé que leur mandat qui arrive à terme s’est déroulé « dans un contexte mondial en constante et rapide mutation marquée par de multiples menaces et de nombreux défis. Ces défis sont connus, mais je rappellerai ici les changements climatiques qui sont à l’origine des nouvelles situations d’insécurité alimentaire et hydrique, les épidémies qui mettent en évidence quelques défaillances des systèmes de santé de nos pays, les conflits qui se prolongent et qui s’étendent au mépris de toutes les lois et normes internationales humanitaires, la migration interrégionale et régionale, l’intolérance culturelle et la violence communautaires sont toutes la conjugaison et l’interaction de tous ces défis », a énuméré monsieur Cissé.

Il faut noter que la cérémonie d’ouverture de cette 10ème assemblée générale ordinaire de l’ACROFA a été présidée par Mohamed Lamine Fofana, ministre conseiller à la présidence, chargé de la relation avec les institutions républicaines. On notait également la présence du ministre de la santé, Dr Edouard Nyankoye Lamah, des diplomates et autres grandes personnalités du pays.

La dernière journée de demain mercredi, 20 juin 2018, sera consacrée à d’autres activités, principalement l’élection du nouveau bureau de l’ACROFA.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin