Les premières épreuves du Certificat d’Etudes Elémentaires ont été lancées ce mercredi, 20 juin 2018 sur toute l’étendue du territoire national. Pour la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) de Kindia, ils sont au total 10 mille 110 candidats, dont 4 mille 573 filles, à passer cet examen durant trois jours.

Ce sont les autorités de Kindia qui ont procédé à l’ouverture des enveloppes dans la salle numéro 7, du centre Ecole primaire Kèmè Bourema, situé au quartier Fissa Hôpital, dans la commune urbaine, rapporte Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la préfecture.

Mohamed Lamine Manet

Mohamed Lamine Manet, le délégué national, s’est réjouit de la disponibilité des autorités mais aussi de la motivation des élèves et surveillants pour le démarrage de ces évaluations. « Le lancement a été fait en présence des autorités à tous les niveaux de Kindia dans ce centre à Kèmè Bourema, nous sommes très contents pour ça. Nous voulons que les travaux s’enchaînent au niveau des centres d’examens, au secrétariat, à la correction afin que les résultats soient rapidement publiés », a-t-il souhaité.

Pour sa part, le Directeur Préfectoral de l’Education de Kindia affirme que dans sa circonscription toutes les dispositions sont prises pour la réussite des examens. « De Linsan à Tabily, dans la circonscription éducative de Kindia, nous avons mis deux surveillants par salles. Donc, dans tous les centres, c’est ce principe qui existe. Les centres sont aussi sécurisés, il ya aussi les agents de santé pour des cas éventuels de maladies. Donc, tout ce qui a été indiqué par le département de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, lors de l’atelier préparatoire des examens nationaux à Kindia, nous allons l’appliquer pour que les examens se passent dans les règles de l’art », a expliqué Ousmane Aissata 1Camara

Le président du bureau de la coordination préfectorale des parents d’élèves de Kindia a également exprimé sa satisfaction. « Mes impressions sont les meilleures. Nous les parents en général, particulièrement à Kindia, nous sommes très heureux de voir nos enfants faire ces examens. Parce que, avec les troubles sociaux qu’on a enregistrés au niveau de l’éducation cette année et avec tout ça, l’Etat a pu tout mettre en œuvre pour que les examens se passent dans les conditions normales. Vraiment, nous parents, nous sommes contents », a dit Fodé Camara.

À noter que pour cette première journée, aucune anomalie n’a été enregistrée au niveau des centres visités à Kindia. Quant aux candidats, ils se disent confiants pour le reste des épreuves dans les jours à venir.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tel: 623 78 43 73

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin