Les autorités administratives et éducatives de Koïn dans la préfecture de Tougué se sont mobilisées ce mercredi, 20 juin 2018 pour donner le coup d’envoi du Certificat d’Etudes Elémentaires (CEE) dans la commune rurale. Au total, 150 candidats sont inscrits à cet examen national ; mais, 14 d’entre eux n’ont pas répondu présent dans les centres d’examen, a constaté le correspondant de Guineematin.com qui était sur place.

Sur les 150 candidats inscrits dans la sous-préfecture de Koïn, 136 ont affronté les premières épreuves ce mercredi, 20 juin 2018 dans les centres d’examen. 100 candidats en enseignement général et 36 en franco-arabe. Les autorités locales ont procédé au lancement officiel de cet examen d’entrée en 7ème année à l’école primaire du centre. Elles ont invité les candidats et les enseignants au sérieux et à éviter toute forme d’irrégularités qui pourraient être sévèrement sanctionnées.

Et pour éviter des irrégularités justement, le chef du centre d’examen de l’école primaire du centre, Mamady Savané, a assuré que toutes les dispositions ont été prises à cet effet : « Toutes les dispositions ont été prises par les autorités de l’éducation et locales pour le bon déroulement de l’examen. Notamment, la préparation du centre, le choix des surveillants et des encadreurs. Il y a aussi la sécurité et la santé. Tout matériel nécessaire est disponible, rien ne nous manque », a-t-il indiqué.

A noter que les 150 candidats de la sous-préfecture de Koïn sont repartis dans deux centres pour 12 surveillants, dont deux surveillants par salle.

De Koïn, Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622221178 & 664816452

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin