Beyla : Lansana Komara exhorte les jeunes à s’intéresser aux écoles professionnelles

Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, à la tête d’une importante délégation, notamment des directeurs généraux de l’AGUIPE et de l’ONFPP, s’est rendu à Beyla, sa préfecture d’origine, ce jeudi, 21 juin 2018. Première du genre depuis sa nomination, cette visite du ministre, vise à remettre du matériel technique au Centre de Formation Professionnel (CFP) de Beyla, a appris Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Accueilli à environ cinq (5) kilomètres de Beyla par les autorités préfectorales, communales et de nombreux citoyens, notamment du « Konia », le cortège de la délégation gouvernementale s’est dirigé directement vers le terrain Foribori 2, où les populations étaient fortement mobilisées. Lamine Cissé, préfet de Beyla, a pris la parole pour adresser les souhaits de bienvenue au ministre et sa suite.

Pour lui, le fait de confier un département qui fait partie des priorités du président de la République à monsieur Komara, est un « signal fort envoyé à la Nation guinéenne par le pouvoir central, pour la rassurer que désormais, se trouve aux commandes, un technocrate hors paire, doublé d’un politicien aguerri, qui saura valoriser le travail des fonctionnaires et agents de l’Etat. Et, saura orienter nos jeunes de l’enseignement secondaire, vers l’enseignement technique et la formation professionnelle, qui débouchera nécessairement sur les emplois rémunérateurs de demain, et qui répondra mieux aux besoins des employeurs.

N’est-ce pas d’ailleurs, cet impératif qui a conduit à la création du centre de Formation Professionnelle de Beyla, fruit de la coopération entre la Guinée et la société SIMFER SA Rio Tinto que vous visitez aujourd’hui ? Ce fleuron de notre enseignement technique professionnel a été inauguré le 04 août 2016 par le Gouvernement et dont la remise des infrastructures à l’Etat guinéen a eu lieu le 16 février 2017 », a-t-il dit.

De son coté, Moussa Kaba Camara, directeur du Centre de Formation Professionnel de Beyla, a commencé par donner la structure dudit centre, avant d’égrainer un certain nombre de difficultés qui méritent d’être résolues dans les meilleurs délais. Ainsi, il a sollicité la « fourniture le plus rapidement possible des équipements et mobiliers des autres ateliers, particulièrement pour les filières de soudure et d’électricité bâtiment avant le mois de septembre 2018, pour nous permettre d’ouvrir les deux filières dès la rentrée scolaire 2018-2019.

D’où des outils informatiques alimentés en courant par les panneaux solaires, pour dispenser ce module, car les mobiliers de cette salle sont disponibles. Après, l’appui pour la documentation de la bibliothèque pour faciliter la recherche du carburant pour la maintenance des groupes électrogènes de 110 KVA et de 80 KVA. Des moyens logistiques pour faciliter le déplacement des étudiants vers les lieux de stage et le mouvement du personnel de la direction », a-t-il entre autres sollicité.

Dans son discours réponse, le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, a d’abord dit sa joie quant à la forte mobilisation qui a caractérisé son arrivée, avant de livrer l’objectif de sa mission à Beyla. « Je suis venu pour la remise de matériels techniques au Centre de Formation Professionnel de Beyla. La cérémonie est prévue pour le samedi, mais la population est très satisfaite, très contente de ce voyage, ils sont sortis massivement pour m’accueillir en tant que fils de Beyla. Et, ils sont venus aussi pour remercier le professeur Alpha Condé pour la nomination de leur fils.

Ils sont aussi contents pour ce bijou que le professeur Alpha Condé vient de leur donner. Je leur ai demandé de soutenir le professeur Alpha Condé, ensemble nous allons soutenir le professeur Alpha Condé. Ensuite, j’ai demandé à la population de tout faire auprès des jeunes, des enfants, pour qu’ils s’intéressent aux écoles professionnelles, c’est le levier du développement économique de notre pays. Je crois que ce message va tomber dans de bonnes oreilles et dans les jours à venir, nous allons le constater »a déclaré le ministre.

De Beyla, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18  

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS