Fin de l’examen d’entrée 7ème : « aucune fausse note » au centre Hadja Aïcha Bah de Matoto

Les évaluations au compte du Certificat d’Etudes Elémentaires (CEE) ont pris fin ce vendredi, 22 juin 2018, sur toute l’étendue du territoire national. Au centre d’examen Hadja Aïcha Bah, dans la commune de Matoto, superviseurs, surveillants et élèves se disent satisfaits du bon déroulement de l’examen, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon Sané Maalan, superviseur aux centres Nelson Mandela, Matoto 2, Lansana Béavogui et Hadja Aïcha Bah, tout s’est bien passé. « Dans l’ensemble, l’examen s’est bien déroulé dans les centres où j’ai supervisé. Partout, ça s’est passé dans de très bonnes conditions. Depuis le lancement des premières épreuves, nous avons remarqué le caractère détendu des élèves, ils sont contents d’être à l’école pour faire l’examen. Ça, ça nous a beaucoup marqué. Nous avons aussi constaté l’engouement et la volonté des surveillants de travailler comme il leur a été dit dans le programme. Dans tous les centres où j’ai supervisé, aucune fraude n’a été constatée à ma connaissance ».

Même constat du côté du centre de Hadja Aïcha Bah. Le chef du centre, Sayon Camara, dit que « les choses se sont bien passées et du côté des surveillants, et du côté des candidats, de même qu’au niveau des encadreurs. Il n’y a pas eu de fausse note. Tout le monde s’est bien comporté. On a commencé ensemble et nous avons fini ensemble. Il n’y a eu aucun cas de fraude et il y a eu moins d’absence cette fois-ci. Il n’y a eu que 9 absents sur 478 candidats ».

Du côté des surveillants, Sylla Ousmane a salué le comportement adopté par les candidats et les surveillants pour le bon déroulement du processus. « Tout s’est déroulé dans les règles de l’art. Il n’y a eu aucune faille. Surtout, c’était le comportement qu’il faut saluer. Les surveillants ont fait de leur mieux pour le bon déroulement des épreuves ».

Mamadou Kourouma, candidat au centre Hadja Aicha Bah, a confié à notre reporter que toutes les matières étaient faciles, sauf en Géographie. « Pour moi, les matières étaient faciles. Je m’en suis bien sorti sauf en Géographie où ça a été difficile ».

De son côté, Mariam Camara dit avoir été collée en Sciences d’Observation. « J’ai bien traité les épreuves, mais en Sciences d’observation, c’était difficile pour moi ».

 Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS