Après trois chaudes journées, marquées par des blessés et plusieurs dégâts matériels, le calme revient enfin à Kintinia dans la préfecture de Siguiri, où de nombreux jeunes protestaient contre le manque du courant électrique. En effet, la SAG s’est engagée à reprendre la fourniture du courant électrique à partir du lundi prochain, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Alors que la situation ne faisait que s’amplifier dans la sous-préfecture de Kintinia où est basée la société aurifère de Guinée (SAG), une nouvelle réunion de crise s’est tenue ce jeudi, 28 juin 2018 dans la ville de Siguiri. Autour de la table, des représentants des communautés de Kintinia et de la commune urbaine de Siguiri, les responsables de la SAG, les autorités locales ainsi que les forces de défense et de sécurité, sous la présidence du Gouverneur de Kankan, le général Mohamed Gharé. L’objectif était de trouver une solution au problème lié au manque de courant qui a entraîné les manifestations de rue qui durent depuis mardi.

A cette occasion, le directeur des opérations de la SAG, Tebogo Mushi, a annoncé que la société pourra reprendre la fourniture du courant électrique dès le lundi, 02 juillet prochain : « Nous avons deux alternatives: la première, la société a lancé un appel d’offre pour la recherche d’un groupe électrogène, nous avons trouvé un au Sénégal, ce groupe sera là le samedi prochain avec les autres techniciens, il sera possible qu’on puise donner le courant à partir du lundi.
La deuxième alternative : c’est que le groupe qui est en panne, les mécaniciens qui travaillent sur ça finiront le samedi, c’est dire encore qu’il sera possible qu’on puisse donner le courant le lundi. Donc, de toutes les façons, nous serons prêts d’ici lundi à fournir le courant aux communautés », a-t-il annoncé.

Suite à cet engagement, il a été demandé aux manifestants de mettre fin à leur mouvement pour permettre à la société de terminer ses travaux qu’elle dit avoir entamés pour pouvoir desservir la ville de Siguiri et la sous-préfecture de Kintinia en courant électrique. Une demande acceptée par les deux communautés représentées par Elhadj Madifing Camara : « Monsieur le gouverneur, monsieur le préfet, pour le respect que nous avons pour vous, les sages et la jeunesse de Kintinia me chargent de vous dire qu’on accepte cette demande faite par la SAG. Mais nous lui demandons de faire tout pour honorer son engagement », a dit le vieil homme.

Avant de lever la séance, le gouverneur de Kankan, le général Mohamed Gharé, a demandé à la SAG de s’engager par écrit et ordonné l’évacuation des blessés à Bamako pour des soins appropriés. A rappeler que ce sont en tout 10 manifestants qui ont été blessés par balles hier mercredi, 27 juin 2018, alors qu’ils tentaient de pénétrer dans la cité où sont logés certains travailleurs de la SAG.

Ces trois jours de manifestations ont causé également plusieurs dégâts matériels. Le lycée de Korön, la Bibliothèque et l’agence d’une Banque primaire de Kintinia notamment, ont été saccagés par des jeunes en colère.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin