Le ministre Mory Sangaré

En tournée à l’intérieur du pays au moment où se tiennent les examens nationaux, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation s’est rendu le mercredi passé, 27 juin 2018, dans la ville de Boké. A cette occasion, Mory Sangaré a adressé une sérieuse mise en garde aux correcteurs et aux chargés des examens, a constaté un correspondant de Guineematin.com sur place.

Pour sa première visite à Boké depuis sa prise de fonction, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Mory Sangaré, a rencontré les cadres de l’inspection régionale de l’éducation et ceux de la direction préfectorale de l’éducation ainsi que les correcteurs des épreuves des différents examens nationaux de cette année. Devant tous ces acteurs du secteur éducatif, le ministre a expliqué l’objet de sa visite.

« Il s’agit de se pencher sur les corrections, il s’agit d’ajouter au suivi interne, un suivi externe à deux niveaux. Nous voulons savoir est-ce que les barèmes qui ont été envoyés par l’inspection générale de l’éducation ont été respectés dans votre correction. Est-ce que vous avez passé outre ces barèmes là pour vous trouver des barèmes entre vous. Nous avons cette curiosité et c’est ce qui nous amène à vous suivre », a-t-il indiqué.

« Vous serez suivis à deux niveaux pour ça : les superviseurs, les coordinateurs et tous les missionnaires vont s’intéresser à cet aspect. Un autre aspect, c’est les notes que vous posez dans les copies. Si vous devez mettre une note, il faut que cette note reflète la valeur intrinsèque du candidat, la valeur du travail du candidat sur cette copie. Je vais prendre des spécialistes de l’enseignement élémentaire et du secondaire pour venir se pencher sur ce que vous avez fait. Tous ceux qui auront mal corrigé seront interpellés, et les sanctions vont suivre !», avertit Mory Sangaré.

Selon le ministre, lui et les cadres de son département sont déterminés à lutter contre toute forme de fraude dans les examens nationaux. Et, il a demandé aux correcteurs de se joindre à eux pour mener ensemble ce combat : « je me suis arrêté pour vous dire de vous ajouter à moi pour que le contrôle de la chaine des notes soit clair. Que vous-mêmes vous soyez parmi les contrôleurs », a-t-il lancé, précisant que le contrôle se poursuivra partout, au niveau du service informatique jusqu’aux relevés des notes.

Mais, Mory Sangaré ne s’est pas limité seulement aux correcteurs. Il s’est adressé aux chargés des examens dans les DPE : « Les chargés d’examens qui, semble-t-il, sont des commerçants d’admissions, serons soumis à notre niveau et au niveau de la sécurité. Toute personne qui sera pris dans ce sens servira d’exemple », a prévenu le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin