Le ministre Frédéric Loua

Dans le but de favoriser la reconstitution des ressources halieutiques afin d’en assurer l’exploitation durable, le ministère de la Pêche et de l’Aquaculture interdit, du 1er juillet au 31 août 2018, toute activité de pêche industrielle de la zone maritime sous juridiction de la République de Guinée. Cette mesure, annoncée aujourd’hui, s’étend jusqu’à la limite de 60 milles marins, calculée à partir de la ligne de base, a appris un reporter de Guineematin.com qui était au Département ce matin.

Dans la matinée de ce vendredi, 29 juin 2018, le ministre de la Pêche et de l’Aquaculture, Frédéric Loua était devant les médias pour annoncer le début du repos biologique des produits halieutiques : « La mesure de fermeture momentanée, qui coïncide à la période de reproduction des principales espèces de poissons, vise à favoriser la reconstitution des ressources halieutiques afin d’en assurer l’exploitation durable », a-t-il dit.

Selon le ministre, pendant cette période, la surveillance sera renforcée à travers la « synergie de toutes les structures de contrôle et de surveillance de l’Etat par la mutualisation de leurs moyens et équipements », précisé le ministre Frédéric Loua, avant de mettre en garde : « tous les navires réfractaires s’exposent à la rigueur de la loi ».

Le chef du Département de la Pêche a d’ailleurs demandé au Centre National de Surveillance et de Police des Pêches, la Préfecture Maritime, la Marine Nationale, ainsi que la gendarmerie maritime de prendre leurs responsabilités pour assurer l’application de ladite mesure.

Il faut rappeler que cette mesure fait suite à l’application des dispositions du plan d’aménagement et de gestion des pêcheries pour l’année 2018 adopté par l’arrêté Numéro A/2017/MPAEM/CAB du 29 décembre 2017.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin