Une femme enceinte dont on ignore l’identité pour le moment a trouvé la mort ce dimanche, 1er juillet 2018, au niveau du pont de Linsan, où le passage est quasiment bloqué depuis plusieurs jours. La victime, qui quittait Kérouané pour Conakry, a retardé sur les lieux jusqu’à ce qu’elle a rendu l’âme, a appris un correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Le calvaire commence à tourner au drame au niveau du pont de Linsan dans la préfecture de Kindia. Le blocage de la déviation qui avait été créée suite à l’effondrement de ce pont a fait une première victime ce dimanche, 1er juillet 2018. Une dame enceinte a rendu l’âme après avoir été bloquée pendant plusieurs heures sur les lieux.

Selon Aliou Sow, un usager de la route qui a contacté Guineematin.com par téléphone, la victime quittait Kérouané pour Conakry. « Cette femme dont j’ignore le nom était dans un bus qui quittait Kérouané pour Conakry. Elle était en état de grossesse, elle voulait accoucher mais très malheureusement, avec les difficultés de passage au niveau de la déviation de Linsan, elle a rendu l’âme ce matin, parce qu’il y a assez de bouchons, il n’y avait une solution rapide pour la faire traverser », nous a-t-il confiés.

Selon ce citoyen, les difficultés qui sont rencontrées sur les lieux, sont dues au fait que cette déviation est mal faite : « Honnêtement, la déviation du pont de Linsan est mal faite, parce que quand il pleut, les véhicules ne peuvent pas passer, encore moins les personnes, c’est ça le problème. Donc, c’est à l’Etat de fournir l’effort, parce que c’est la saison pluvieuse, afin d’aider les usagers. Sinon, il y aura beaucoup de dégâts », lance-t-il.

Joint au téléphone par Guineematin.com, le sous-préfet de Linsan, Lansana Bangoura, affirme que « cette dame partait à Conakry. Et, je confirme qu’elle n’était pas en état de travail ; mais, elle était en état de famille, elle était malade aussi. Le corps a été mis dans un autre véhicule pour Conakry », a dit le sous-préfet, ajoutant la Gouverneur de Kindia a déjà déployé 50 militaires au niveau de cette déviation pour aider à rendre fluide la circulation.

Il faut préciser que malgré cette disposition annoncée par le sous-préfet, le passage reste toujours extrêmement difficile au niveau de la déviation du pont de Linsan. Plusieurs dizaines de véhicules sont toujours bloqués sur les lieux.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tel : 623 78 43 73

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin