Des jeunes gens ont organisé un sit-in ce jeudi, 5 juillet 2018 à au Palais du Peuple, siège de l’Assemblée Nationale. La démarche visait à interpeller les élus du peuple sur l’augmentation de 25% du prix du litre du carburant à la pompe, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de s reporters.

Ces jeunes, munis des pancartes où on pouvait lire « Non à l’augmentation du prix du carburant », entonnaient en chœur : « n’assassinez pas le peuple. Le prix du carburant reste et demeure à 8 000 francs guinéens et non à 10 000 francs guinéens ».

Selon Abdourahmane Bah, qui fait office de porte-parole, ce mouvement est une structure pacifique citoyenne qui va au delà des différentes corporations politiques de la Guinée. « Nous sommes des citoyens qui subissons fortement cette augmentation. Nous sommes là pour nous indigner et interpeller les élus du peuple à refuser catégoriquement cette augmentation fantaisiste », ont-t-ils annoncé.

Les jeunes manifestants ont laissé entendre que cette augmentation « va assassiner le pauvre citoyen lambda. Elle va tuer cette population », avertissaient énergiquement ces jeunes.

Selon eux, le gouvernement de Kassory Fofana, qui se dit être proche du peuple, doit revenir sur sa décision car, martèlent-t-ils, « ce n’est pas aux pauvres populations de payer le prix de la mauvaise gouvernance ».

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin