Le ministère de l’Energie et de l’Hydraulique a procédé hier, vendredi 06 Juillet 2018, à Conakry, à la présentation des centrales Hydroélectriques de Kaléta et Souapiti aux acteurs miniers de la Guinée. C’est le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Dr Cheick Taliby Sylla qui a présidé cette séance, accompagné de son homologue des mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba et plusieurs hauts cadres du pays et certains députés à l’assemblée nationale.

Offrir des opportunités de fourniture d’électricité suite à la mise en service des barrages de Kaléta et Souapiti aux différentes sociétés minières de notre pays, tel est l’objectif principal d’un cadre d’échange entre les responsables des ministères de l’Energie et de l’Hydraulique et ceux des Mines et de la Géologie, ainsi que les représentants de plusieurs sociétés minières évoluant sur le territoire guinéen.

Au cours de cette rencontre de plusieurs heures, les différents participants se sont penchés sur plusieurs thématiques dont entre autres : l’aperçu générale du secteur de l’Energie, illustrer le cheminement commercial possible, confirmer aux opérateurs miniers la capacité d’EDG de fournir l’électricité de qualité (stable et bon marché ) et comprendre la réelle demande d’électricité des opérateurs miniers afin d’obtenir une signature des contrats d’achat de l’électricité entre EDG et les opérateurs miniers intéressés dans un bref délai.

A l’issue de cette rencontre, les différents représentants de ces sociétés ont été émerveillés de la potentialité que regorge notre pays dans le domaine d’énergie notamment l’installation de ces 2 barrages sur le fleuve Konkouré.

A rappeler que l’ouvrage de Kaléta avec ses 240MW est situé en travers des chutes naturelles du même nom entre une cote amont de 110 m et une cote au pied des chutes de 60m. Il est également le nom du village, chef-lieu de district, localisé sur le coteau en rive gauches des chutes.

Quant à la production d’énergie de Souapiti prévue dans le contrat de EPC coïncidera avec la mise en service des projets d’intégration sous régionale dont les interconnexions des pays membres de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG), l’interconnexion Cote d’Ivoire, Liberia, Sierra Leone et Guinée (CLSG), la construction de la ligne Linsan Fomi et la mise en place du Système d’Echange Electrique Ouest Africain (EEEOA).

La Guinée pourra ainsi prendre la place qui est la sienne dans la sous-région en tant qu’exportateur d’énergie. Le partenaire privilégié CWE, qui a démontré ses capacités sur le projet Kaléta, s’est impliqué de manière considérable dans le développement de Souapiti, permettant notamment à la Guinée de ne pas avoir à engager de fonds propre sur la réalisation d’un projet dont le coût représente 1,5 milliards de dollars.

La cellule de communication du Département

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin