Comme indiqué précédemment, les forces sociales de Guinée organisent ce mardi, 10 juillet 2018, une marche pacifique pour protester contre la hausse du prix du carburant et exige son maintien au prix initial de 8 000 GNF. Pour sécuriser cette marche citoyenne, un important dispositif de sécurité a été mis en place, a confié à un reporter de Guineematin.com le Contrôleur Général de la police, Ansoumane Camara Baffoé.

Pour s’assurer de l’effectivité de cette sécurisation et contrôler le respect des consignes données aux agents des forces de l’ordre sur le terrain, le Directeur national des Unités d’intervention de Police, le Général Ansoumane Baffoe est actuellement sur le terrain.

Aux environs de 10 heures 30 minutes, au niveau de l’aéroport international de Conakry Gbéssia, le Directeur national des Unités d’intervention de Police a demandé à des jeunes massés au rond-point de quitter les lieux. Mais, les jeunes ont répliqué en cœur : le carburant à 8 000 francs…

Nous y reviendrons !

De l’aéroport de Conakry, Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin