Comme à l’accoutumée, le Général Ansoumane Camara alias « Baffoé », directeur national des compagnies mobiles d’intervention et de la sécurité (CMIS) était sur le terrain ce mardi 10 juin 2018 avec ses hommes, pour encadrer la marche appelée par les Forces sociales de Guinée. L’officier de police et ses hommes ont fait le tour de la capitale pour s’assurer que des violences ne se produisent sur le terrain. Et, au terme de la manifestation, l’officier de police indique que tout s’est, dans l’ensemble, bien passé.

« On a fait presque tous les points de départ et d’arrivée des marcheurs. C’est-à-dire du pont 08 novembre, nous sommes allés jusqu’à Enco5. Nous sommes passés par Cosa avant d’aller à la Tannerie, à l’aéroport Gbessia, on a continué jusqu’à Kenien, puis Belle vue et on a rallié leur de meeting. A l’aller, on a constaté par endroits que pendant que les marcheurs étaient déjà partis, il y a eu des badauds à Yimbaya Pharmacie, à la sortie du camp Alpha Yaya Diallo qui avaient mis des barricades sur la route.

Nous étions obligés de charger, de faire des tirs de gaz lacrymogène pour qu’ils libèrent la route, et on a permis à certains minibus de continuer à faire leur travail. Tout s’est bien passé et dans l’ensemble jusqu’à maintenant », a déclaré le général Bafoé.

Propos recueillis par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin