Comme annoncé dans précédentes publications, les forces sociales ont appelé à une marche pacifique ce mardi, 10 juillet 2018. L’objectif est de convaincre le Gouvernement qu’il n’est pas possible d’augmenter unilatéralement le prix du carburant à la pompe dans la situation de misère générée comme c’est le cas actuellement dans notre cher pays. En ce jour de protestation et pour sans doute parer à toutes éventualités, un impressionnant dispositif sécuritaire est placé au niveau du pont 8 novembre, à la rentrée du centre ville, Kaloum, a constat un reporter de Guineematin.com qui y a fait un tour.

Dans le but d’empêcher tout manifestant d’entrer à Kaloum, le siège du pouvoir central et centre des affaires, au moins trois camions à eau chaude (les Mambas) sont positionnés. Le premier est sur le pont (faisant face à la route de la Camayenne), le second face au restaurant MLS ; et, le troisième camion est posté au niveau du grand rond-point situé sur la route Le Niger. A ces trois camions s’ajoutent plusieurs autres pickups blindés.

Ce dispositif sécuritaire explique combien de fois la rentrée de la ville sera compliquée pour les manifestants au cas où ils décideront de braver « l’interdit ». Comme on le sait, les manifestants avaient souhaité animer un meeting géant à l’esplanade du palais du peuple. Mais, le pouvoir a autorisé le meeting à l’esplanade du stade du 28 septembre…

Enfin, il importe de noter que la circulation est actuellement (10 heures) normale à la rentrée, comme à la sortie de la commune de Kaloum. Au cours de notre parcours, nous n’avons remarqué aucune restriction faite aux usagers. Seulement, l’affluence n’est toujours pas au rendez-vous.

A rappeler que c’est la nuit du samedi 30 juin dernier que le Gouvernement a annoncé de façon unilatérale l’augmentation du prix du carburant à la pompe de huit à dix mille francs guinéens. Depuis, de nombreux citoyens indignés se mobilisent pour exiger le retour au prix initial de huit mille francs guinéens, estimant que si l’Etat voulait réellement engranger des ressources, il peut réduire son train de vie et lutter contre les innombrables détournements des deniers publics dont les scandales sont révélés tous les jours dans les médias…

A suivre !

De Camayenne, Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin