Le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et du Sahel, le Ghanéen Mohamed Ibn Chambas, a été reçu hier mardi 10 juillet 2018 par le bureau de l’Assemblée nationale sous l’égide de son Président, Claude Kory Kondiano. Accompagné de la représentante du système des Nations Unies en Guinée, Séraphine WAKANA et d’autres experts, le responsable onusien est venu s’enquérir de la situation politique du pays, a appris Guineematin.com des responsables du parlement guinéen.

Après avoir rencontré le Premier ministre, la CENI, des responsables de partis politiques, en l’occurrence le RPG-AEC, l’UFDG et l’UFR, Mohamed Ibn Chambas est allé cette fois à la rencontre du bureau de l’Assemblée nationale. Selon l’honorable Ibrahima Deen Touré, président du groupe parlementaire Alliance républicaine, les discussions ont porté sur la situation politique de la Guinée, qu’il s’agisse de la crise liée au contentieux électoral ou de la mise en pratique des accords politiques du 12 octobre 2016.

Les parlementaires ont présenté à la délégation onusienne la situation qui prévaut sur le terrain et leur lecture de la situation. Ils ont évoqué aussi les avancées politiques enregistrées ces derniers temps, que ce soit la loi sur la CENI votée le 5 juillet dernier ou des échanges au niveau du comité de suivi et de l’audit du fichier électoral.

Dr. Deen Touré

« Il nous a écoutés et encouragés sur les pistes de solutions consensuelles que nous lui avons expliquées. C’est par exemple les solutions pour la mise en place de tous les exécutifs des mairies. Ce qui nous éviterait de mettre certains bureaux en place et laisser d’autres à la marge », explique Dr Deen Touré, qui souligne que l’envoyé spécial de l’ONU n’est pas venu imposer des solutions à la Guinée.

Il ajoute que ce dernier a cependant, une proposition à faire à la Guinée en ce qui concerne la bonne marche du dialogue : « Ibn Chambas nous a fait part de son projet qui consiste à créer en Guinée un comité de dialogue qu’on peut appeler aussi comité de sages. Le Comité est dans sa phase de conception et les trois groupes parlementaires sont intéressés d’abord par l’identification, la désignation des membres ainsi que de son contenu », indique le député de l’UFR.

Selon le président du groupe parlementaire Alliance républicaine, il y a une bonne nouvelle à saluer au sujet de l’installation des exécutifs communaux. Car, selon lui, l’unanimité s’est dégagée au sein des acteurs politiques présents à cette rencontre d’aller rapidement à la mise en place des exécutifs des 342 mairies du pays. « Au cours de la réunion d’aujourd’hui, et selon les idées que nous avons écoutées de part et d’autre, que ce soit au niveau des partenaires ou des groupes politiques présents, on finira par mettre en place les exécutifs communaux dans une semaine à 10 jours puisque les négociations à l’interne se poursuivent, peut-être de façon informelle, mais efficace », assure-t-il.

A noter que Mohamed Ibn Chambas devrait rencontrer le président de la République dès après son retour au pays pour échanger avec lui sur la question.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin