Comme annoncé précédemment, la bourse du travail de Kaloum était en ébullition ce vendredi, 13 juillet 2018. C’était à l’occasion de l’assemblée générale de l’inter-centrale syndicale CNTG/USTG qui décide de ne pas reculer dans le combat contre la hausse unilatérale et impopulaire du prix des produits pétroliers. En symbiose avec les Forces Sociales, regroupant les organisations de la société civile, les deux entités durcissent le ton et projettent de battre le pavé les jours à venir.

De nombreux responsables syndicaux et de la société civile ont répondu présent à cette assemblée générale dans une salle de la bourse du travail archicomble. Le présidium était composé, entre-autres, de : Amadou Diallo, Mamadou Mansaré (CNTG), Dr Souleymane SY Savané, Louis M’Bemba Soumah (USTG), Dr Dansa Kourouma, Abdourahmane Sanoh, Dr Alpha Abdoulaye Diallo, Sékou Koundouno, Alghassimou Diallo, Chérif Mohamed Abdallah, Lansana Diawara, ….

De nombreux discours ont ponctué la rencontre. Orateurs de l’inter-centrale syndicale et des forces sociales ont salué l’unité d’actions retrouvée entre les deux entités avant de réaffirmer leur engagement à aller jusqu’au bout dans la lutte contre la hausse de 25% des produits pétroliers depuis le 1er juillet dernier.

Pour Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG (Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée), « depuis la suspension de la négociation au niveau du gouvernement jusqu’au jour d’aujourd’hui, rien n’a bougé. Nous avons constaté que, malgré l’appel lancé par l’inter-centrale, malgré la marche pacifique des forces sociales, rien n’a été fait, rie n’a encore bougé. Il faut que vous sachiez que nos partenaires ne sont pas de bonne foi. Nous demandons encore une fois à tous les travailleurs, tous secteurs confondus, de se tenir prêts, la grève va se poursuivre à partir de lundi, et une marche verte le mardi ».

Revenant sur la marche verte prévue la mardi prochain, c’est Mamadou Mansaré, secrétaire général adjoint de la CNTG en a indiqué les itinéraires. Selon lui, pour la commune de Kaloum, les syndicalistes vont partir de la bourse du travail à partir de 10 heures pour le palais du peuple. Dans les autres commues de Conakry, le syndicaliste dira que les marcheurs vont tous se regrouper au siège des communes, à la même heure, pour converger ensuite vers le palais du peuple. En ce qui concerne nos compatriotes de l’intérieur du pays, le secrétaire général adjoint de la CNTG dira qu’ils doivent partir des mairies pour le siège des préfectures.

Présent à cette assemblée générale des travailleurs, l’inspecteur général du travail, Dr Alya Camara, s’est fait hué par la foule. Il a été le dernier à prendre la parole. Mais, Dr Camara a mis le pied dans le plat. « Même en temps de guerre, on laisse la porte à la négociation. Donc, je vous demande de repartir autour de la table pour reprendre le dialogue…. »

Un discours qui a provoqué l’ire des travailleurs. Une vive protestation va s’en suivre avant que la foule ne quitte les lieux malgré l’intervention du secrétaire général de la CNTG, Amadou Diallo.

Les forces sociales ont également annoncé une marche pour le lundi 16 juillet.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin