Hawa Cissé

Avec tous les problèmes liés à l’éducation des jeunes filles qu’on connaît dans des pays comme le nôtre, le classement des filles aux différents examens nationaux est scruté de près. Ainsi, être la première des filles à un examen national est devenu un rang très honorifique.

Et ce rang est occupé au BEPC de cette année dans la région de Boké par Hawa Cissé, élève au groupe scolaire Mariama Camara de Fria. Interrogée par Guineematin.com, la jeune fille s’est réjouie de son classement et invité les filles qui viendront derrière elle à travailler pour faire mieux qu’elle.

Décryptage !

Guineematin.com : tu es la première des filles au BEPC dans la région administrative de Boké, qu’est-ce que cela représente pour toi?

Hawa Cissé : je suis très heureuse et je suis fière de moi-même, mes parents le sont et mes professeurs aussi.

Guineematin.com : comment en es-tu arrivée là ? Dis-nous comment tu as préparé ton examen.

Hawa Cissé : je voulais être lauréate et me classer parmi les 5 premiers de la région. C’est pourquoi, je révisais tous les jours, je suivais les conseils donnés par mes professeurs et mes parents. C’est grâce à tout cela que j’ai eu mon examen.

Guineematin.com : quelle a été concrètement la contribution de tes parents dans ton brillant succès ? On sait que certains parents ne suivent pas leurs enfants dans leurs études.

Hawa Cissé

Hawa Cissé : chez moi c’est le contraire, mes parents sont très sévères et me suivent de très près. Ils partent chaque fois à l’école pour connaitre mes notes, ils m’obligent à réviser à l’école et à la maison. Je pense qu’ils sont pour beaucoup dans ma réussite.

Guineematin.com : il est rare de voir des jeunes filles occuper les premiers rangs dans les examens nationaux, quel est ton message à l’endroit de toutes les filles qui s’apprêtent à passer un examen national ?

Hawa Cissé : j’appelle les jeunes filles qui viendront après moi, à faire comme moi et même plus que moi. Elles doivent faire du sérieux, suivre les conseils des professeurs et des parents afin de se classer mieux que moi.

Guineematin.com : ton mot de la fin ?

Hawa Cissé : je remercie à nouveau mes parents, mes professeurs pour le soutien et les bons conseils. Je remercie aussi mes amis qui étaient souvent avec moi. J’encourage ceux qui n’ont pas été admis à redoubler d’efforts pour obtenir de meilleurs résultats l’année prochaine.

Propos recueillis à Fria par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin