Une pirogue surchargée a chaviré hier, jeudi 12 juillet 2018, dans le fleuve Milo à Banankoro. L’une des personnes qui étaient à bord de l’embarcation s’est noyée et son corps est encore introuvable, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Banankoro.

Selon des témoins, la pirogue qui a chaviré devait prendre 5 passagers. Mais le conducteur qui est un adolescent de 15 ans, a embarqué 10 personnes qui rentraient d’une mine de diamant, plus une moto à son bord. Peu après le départ, la pirogue a commencé à prendre de l’eau et elle a fini par se renverser. M’Mawa Koudouni est l’une des quatre femmes rescapées de ce naufrage.

« Quand nous sommes montés dans la pirogue, j’ai vu qu’on était très nombreux à bord. J’ai dit au conducteur de diminuer le nombre de passagers, mais il m’a rassuré que tout ira bien et nous avons bougé. Mais lorsque nous sommes arrivés au milieu du fleuve, la pirogue a commencé à prendre de l’eau, et ensuite elle s’est renversée. Le piroguier qui sait bien nager s’est précipité pour nous sauver, il a réussi à sauver 9 personnes sur les 10 qui étaient dans la pirogue », témoigne cette dame.

Le passager qui n’a pas pu être sauvé se nomme Soroma Mara, 40 ans. Jusque dans la soirée de ce vendredi 13 juillet 2018, son corps était introuvable, et les opérations de recherche engagées par les autorités locales se poursuivaient dans le fleuve. Le sous-préfet de Banankoro a même publié un communiqué dans la journée de ce vendredi, annonçant que si le corps n’est pas retrouvé, il n’y aura pas demain samedi dans la commune rurale.

De Banankoro, Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin