Les lauréats au BEPC (Brevet d’Etudes du Premier Cycle), pour la session 2018, continuent de savourer leur réussite. Pour y arriver, il y en a qui sont passés par des chemins pour le moins ardus. C’est le cas d’Aboubacar Sidiki Traoré, classé premier à l’Enseignement général au niveau de la préfecture de Kankan, mais qui a dû reprendre le brevet, a appris sur place Guinematin.com, à travers son correspondant dans la région.

Pour décrocher le BEPC, Aboubacar Sidiki Traoré a dû batailler dur. Après avoir échoué pour la session 2017, le jeune homme a repris le brevet pour enfin sortir premier de la préfecture de Kankan. Il était candidat au collège Kadi Kaba, situé au quartier Madina Koura, dans la commune urbaine de Kankan.

En ce qui concerne ses sentiments, Aboubacar Sidiki Traoré dit être « très ému et très content de ce classement. Pour être premier, j’ai pris du courage, parce que l’année dernière j’avais échoué. Pour cette année, je révisais nuit et jour, c’est tout ce qui m’a aidé ».

Désormais, le jeune homme rêve grand. Pour le lycée, Aboubacar Sidiki Traoré souhaite « faire les Sciences Exactes. Après mes études universitaires, j’aimerais devenir un médecin pour soigner mes compatriotes.

Parlant de ses amis qui n’ont pas pu décrocher le BEPC, Aboubacar Sidiki Traoré leur dit « de prendre courage, de continuer à travailler avec persévérance, de bien réviser surtout. Et l’année prochaine, ils auront le brevet par la grâce de Dieu ».

Propos recueillis par Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tel. : (00224) 620 95 40 47

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin