image d’archive

En prélude à la nouvelle marche pacifique projetée lundi par les Forces sociales de Guinée dans le cadre de leur combat contre la hausse du prix du carburant, les représentants des activistes de la société civile à Kindia, ont organisé un point de presse hier, vendredi 13 juillet 2018, dans la ville.

A cette occasion, ils ont annoncé l’itinéraire de la manifestation et les dispositions prises pour son bon déroulement, indiquant que l’objectif est de mobiliser 100 000 personnes pour cette marche pacifique à Kindia, a constaté un correspondant de Guineematin.com sur place.

Kindia est la ville de l’intérieur la plus active dans la protestation engagée par les Forces sociales de Guinée contre la hausse du prix du carburant. Et cela, grâce aux acteurs de la société civile locaux qui suivent la dynamique en cours à Conakry. Après avoir organisé une première manifestation comme ce fut le cas dans la capitale cette semaine, les représentants des Forces sociales comptent descendre à nouveau dans la rue lundi, jour choisi par la société civile pour organiser sa deuxième manifestation de rue.

Pour la réussite de cette marche pacifique, les organisateurs ont réuni les médias locaux pour passer un message aux citoyens de Kindia. Après avoir remercié ceux qui sont sortis lors de la première manifestation, Moussa Mara, membre des Forces sociales de Guinée a invité les habitants de la ville à sortir de nouveau lundi pour exiger le retour du prix du litre de carburant à 8000 francs à la pompe.

« Nous comptons faire une autre le lundi 16 juillet 2018 de 8h à 16h. Le point de ralliement c’est à la gare routière de Conakry à partir de 8h, le point de chute sera devant le siège de la préfecture où nous allons tenir un discours. Pas un discours de haine mais un discours d’apaisement, un discours citoyen afin d’attirer l’attention de tout un chacun sur le fait qu’il est nécessaire et impérieux de revenir sur la décision prise par le gouvernement en ramenant le prix du litre de carburant à 8000 GNG. Ça y va de l’intérêt de tout le monde », a-t-il déclaré.

Selon les organisateurs de cette manifestation, l’objectif est de mobiliser 100 000 personnes pour défiler dans les rues de Kindia, afin de faire comprendre au gouvernement que le peuple de Guinée n’est pas prêt à accepter sa décision de rehausser unilatéralement le prix du carburant. Et malgré le fait que la première marche s’était déroulée sans aucun incident, Moussa Mara annonce que des dispositions ont tout de même été prises pour éviter tout problème pendant la manifestation.

« Nous avons en place plusieurs commissions notamment une commission chargée de l’organisation, une commission de veille et autres. Des personnes ont été choisies pour encadrer la masse. Faire en sorte que les véhicules circulent librement, faire en sorte que les motos puissent circuler sans problème et faire en sorte qu’il n’y ait pas de casses. Au-delà de cela, nous profitons des médias pour sensibiliser la population, attirer l’attention de tout le monde sur le fait que cette marche est une marche citoyenne et que nous ne voulons pas qu’il y ait des problèmes », a dit l’activiste de la société civile.

Il souligne qu’un courrier a été déjà déposé auprès de la secrétaire générale de la mairie, l’informant de la tenue de cette marche pacifique lundi, les motifs de la manifestation et l’itinéraire choisi par les organisateurs.

De Kindia, Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin