Les Forces Sociales de Guinée, prennent l’opinion nationale et internationale à témoin face à l’intention de l’Etat de fuir son obligation régalienne de sécuriser  la Marche du Lundi sans motifs ni arguments fondés. En effet, alors que  le caractère pacifique et républicain de la marche du mardi 10 juillet  2018 a été particulièrement salué par tous notamment par les services de sécurités et  le gouverneur de la ville de Conakry, ce dernier vient de se contre dire  dans sa lettre réponse N 118/VC/CAB/2018 en date du 13/07/2018  en soutenant que la marche du Mardi passé a été émaillée de plusieurs irrégularités.

Les Forces Sociale de Guinée rappellent que le droit de manifester est soumis à un régime de déclaration préalable qui permet aux autorités d’éviter que la manifestation ne soit l’occasion de troubler l’ordre public.

Les Forces sociales de Guinée fortes de leur légitimité nationale et conscientes de leur droit de marcher conformément aux droits que leur confère la constitution appellent les Citoyennes et Citoyens à rester mobilisés et à sortir massivement pour la marche qu’elles organisent ce Lundi sur toute  l’étendue du territoire nationale.

Les Forces Sociales de Guinée informent l’opinion nationale et internationale quelles useront de tous les moyens légaux dont elles disposent pour continuer la lutte jusqu’à a la réduction du prix du carburant à la pompe à 8000GNF le litre par le Gouvernement.

Les Forces Sociales de Guinée, conscientes de la précarité quotidienne dans laquelle vivent l’écrasante majorité des populations Guinéennes ont décidé de reprendre les actions de manifestations dès ce lundi 16 juillet à travers une marche pacifique dont l’itinéraire est du Rond-point Cosa, en passant par Bambeto, hamdalaye, belle vue, Donka, Esplanade palais du peuple  et d’autres actions innovantes.

Désormais en Guinée, face à un Gouvernement insensible aux demandes légitimes du peuple, notre existence est liée à notre capacité de résistance.

Le peuple souverain de Guinée n’acceptera plus de payer le prix de la mauvaise gouvernance.

#8000GNFCestBon

Ensemble, unis et solidaires nous vaincrons !

Conakry, le 14 juillet 2018

Pour la cellule Communication des Forces Sociales

Citoyen Dorah Aboubacar KOITA

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin