Les résultats du baccalauréat unique session 2018 ont été catastrophiques pour la Région Administrative de Labé où sur les 2 733 candidats dont 1170 filles présentés par l’Inspection Régionale de l’Education de Labé, seulement 501 dont 153 filles ont été déclarés définitivement admis, soit un pourcentage total estimé à 18,33%, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Les statistiques officielles montrent que Koubia a le pourcentage le plus élevé dans la région mais la préfecture de Labé avait le plus grand nombre de candidats inscrits à ce baccalauréat unique, session 2018, selon l’inspectrice régionale de l’éducation de Labé, Mme Guilawo Pierrette Toupou.

Mme Guilawo Pierrette Toupou

« A Koubia, il y a eu 61 candidats qui ont composé dont 22 filles pour 21 admis dont 2 filles, soit 34,43%. A Labé, 2037 candidats ont composé dont 851 filles pour 355 admis dont 113 filles, soit 17,43%. A Lélouma, sur les 37 candidats dont 23 filles qui ont composé, seulement 5 dont une fille ont réussi, soit 13,51%. A Mali, nous avions 489 candidats dont 168 filles qui ont composé. Mais, seulement 111 dont 36 filles ont été déclarés définitivement admis, soit 22,69% » a-t-elle expliqué.

Ces résultats semblent être plus catastrophiques dans la préfecture de Tougué où sur les 109 dont 30 filles qui ont composé, il n’y a eu que 9 admis dont une fille, soit 8,25%.

Plusieurs encadreurs de l’éducation imputent la responsabilité de cet échec aux élèves et à leurs parents.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin