Comme annoncé sur Guineematin.com, les résultats du baccalauréat unique de cette année ont été publiés avant-hier, lundi 16 juillet 2018, par le ministère de l’Education Nationale. Dans la préfecture de Kindia, le taux de réussite tourne autour de 31%, supérieur au taux national, a appris sur place Guinemtin.com, à travers un de ses correspondants dans la région.

Selon la Direction Préfectorale de l’Education (DPE), Kindia a enregistré 1596 admis, dont 376 filles, sur 3756 candidats. Soit un taux de réussite de 31,84%.

Selon les options, les résultats se présentent comme suit :

1. Enseignement Général :

· Sciences Mathématiques : 432 admis, dont 153 filles, sur 870 candidats (49,88%)

· Sciences Expérimentales : 323 admis, dont 83 filles, sur 763 candidats (42,33%)

· Sciences Sociales : 394 admis, dont 139 filles, sur 1942 candidatas (20,28%)

2. Franco-arabe :

· Sciences Sociales : 44 admis, dont une fille, sur 171 candidats (25, 73%)

· Sciences Expérimentales : 3 admis sur 14 candidats (21,42%). Sur les six candidates, aucune n’est admise.

Ousmane Aissata 1 Camara, DPE de Kindia

Le DPE, Ousmane Aissata 1 Camara, a dit sa satisfaction malgré le fait que ce pourcentage ne soit pas celui souhaité. « C’est un réel sentiment qui m’anime. Je dédie ce résultat à mes encadreurs qui sont dans les écoles au niveau de la Direction Préfectorale de l’Education. L’année scolaire 2017-2018 a été une année tumultueuse. Apres ces tumultes, la DPE a travaillé de concert avec ses encadreurs. Donc, cela nous a permis d’avoir aujourd’hui ce taux de réussite. Je commence à remercier les admis, parce que réellement, ils ont mouillé le maillot. Ceux qui ont eu leur baccalauréat ont mérité. Maintenant, ceux qui n’ont pas eu le baccalauréat, nous leur demandons de redoubler l’effort. Un bon candidat se prépare bien tôt », dit-il

En outre, Ousmane Aissata 1 Camara s’adresse aussi bien aux parents d’élèves qu’à leurs enfants pour que le taux de réussite connaisse une hausse pour l’année à venir. « L’appel que je lance ici aux élèves et aux parents d’élèves, c’est de mettre les enfants dans les cours de vacances. Il ne faudrait pas qu’ils donnent assez de temps de divertissement aux enfants », conseille-t-il.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 51 67 96

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin