Poursuivis pour outrage à agent, violence et voie de fait, les six jeunes qui avaient été interpellés en début de cette semaine à la Conserverie (dans la commune urbaine de Mamou) ont comparu ce Vendredi, 20 Juillet 2018, au tribunal de première instance de Mamou. Amadou Sow, Thierno Sounounou Barry, Mamadou Diouldé Diallo, Mamadou Kaba Diallo, Chérif Barry et Amadou Baïlo Sow ont été arrêtés le lundi dernier, 16 Juillet 2018, lors des échauffourées qui avaient éclaté entre les forces de l’ordre et des jeunes manifestants en colère contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Mamou.

Tout a commencé le lundi dernier, lorsque des jeunes ont érigé des barricades à la Conserverie pour empêcher toute circulation d’engins roulant sur cette voie et protester contre la hausse du prix du carburant à la pompe de huit à dix mille francs guinéens, le 30 juin dernier. Les forces de l’ordre sont alors intervenues à coup de gaz lacrymogène pour disperser les groupuscules de jeunes. Ces derniers ont riposté par des jets de pierres avant de s’enfuir dans le quartier. Il s’en est suivi une course poursuite au cours de laquelle les agents des forces de l’ordre ont procédé à des interpellations. Les personnes (au nombre de six) qui ont été arrêtées ont été conduites à la brigade mobile d’intervention, puis à la gendarmerie départementale, avant d’être déférées au parquet du tribunal de première instance de Mamou où elles ont été placées sous mandat de dépôt pour les délits d’outrage à agent, violence et voie de fait. Des délits pour lesquels elles ont comparu ce vendredi devant un juge qui a statué sur leur sort.

En raison de l’âge de quatre des prévenus, deux audiences ont été organisées. « Amadou Sow et Thierno Sounounou Barry (tous majeurs) ont été jugés en audience public. Ils ont été condamnés à un an de prison avec sursis et au payement d’une amende d’un million de francs guinéens chacun.

Pour leur part, Mamadou Diouldé Diallo, Mamadou Kaba Diallo, Cherif Barry et Amadou Baïlo Sow (tous mineurs), ils ont été jugés en chambre de conseil ; c’est-à-dire dans le bureau du juge des enfants. Après vérification, Mamadou Kaba Diallo a été relaxé, alors que Mamadou Diouldé Diallo, Cherif Barry et Amadou Baïlo Sow ont été condamnés au payement d’une amende de 500 mille francs guinéens », a confié à la presse le procureur Sidiki Camara à la fin du procès.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin