Une jeune femme a été retrouvée morte ce samedi, 21 juillet 2018, dans son lit à Kolènda, un district de la sous-préfecture de Doko à Siguiri. Selon les voisins, la défunte s’est chaudement disputée la veille avec son mari. Et ce dernier a été interpellé par la police qui veut en savoir plus sur les circonstances de la mort de son épouse, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Vendredi soir, une chaude dispute a éclaté entre madame Denise Akoï Onivogui, âgée de 25 ans, et son mari Madou Condé. Les deux auraient même pu en venir aux mains, n’eût été l’intervention de leurs voisins. Et, au lendemain de cette altercation, c’est-à-dire ce samedi, 21 juillet 2018, la jeune femme a été retrouvée morte et son corps recouvert d’un drap dans son lit.

Selon Madou Condé, les relations étaient tendues ces derniers temps avec sa femme. Mais, il dit ne rien savoir sur l’origine de sa mort… « Je me suis seulement disputé avec elle, parce qu’elle n’avait plus de confiance en moi ! Elle pensait que je suis en train de prendre une deuxième femme. Hier nuit, lorsque je sortais, elle m’a saisi et nous nous sommes disputés. Les voisins sont venus pour intervenir entre nous, je l’ai laissée seule à la maison pour aller dans mes affaires », a-t-il expliqué.

Mais, la police, elle, veut en savoir davantage sur cette situation. C’est pourquoi, elle a décidé d’interpeller Madou Condé pour l’entendre. De leur côté, les agents de santé qui ont procédé à l’autopsie sur le corps de feue Denise Akoï Onivogui n’ont pas encore communiqué les résultats de leur travail. Pendant ce temps, la défunte jeune femme, mère d’un seul enfant qu’elle a eu avec son époux Madou Condé, a regagné sa dernière demeure aujourd’hui même, samedi. Alors, saura-t-on réellement ce qui a été à l’origine de sa mort ? Attendons de voir !

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin