La cérémonie de clôture du Programme de prévention de la transmission de la maladie à virus Ebola et de renforcement des services pour les guéris de cette épidémie, s’est tenue ce jeudi, 26 juillet 2018 à Conakry. Le but viser est de réduire ou éliminer le risque de transmission du virus Ebola des guéris à d’autres personnes et assurer la prestation de soins de santé et de services psychosociaux efficaces ainsi que l’accès des guéris d’Ebola à ces services, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

L’ouverture des travaux a été présidée par le directeur de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), Dr Sakoba Kéïta, en présence de la directrice de l’USAID en Guinée, du représentant de l’OMS, ainsi que plusieurs autres personnalités. Au nom du ministre de la santé, le directeur de l’ANSS, Docteur Sakoba Kéïta est revenu sur la genèse de la mise en œuvre du programme intitulé : « Prévention de la transmission de la maladie à virus Ebola et de renforcement des services de soins pour les guéris d’Ebola ».

Il rappelle que le 1er juin 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait déclaré la Guinée exempte d’Ebola, signalant que 42 jours s’étaient écoulés depuis que la dernière personne confirmée de la maladie avait été testée négative pour la seconde fois. Mais, des complications tardives de la maladie  se sont manifestées chez les guéris plusieurs mois après qu’ils aient été déclarés exempts du virus. Face à cette situation, une équipe de fonctionnaires de l’USAID/GHET Washington a visité la Guinée, la Sierra Léone et le Libéria.

Cette équipe a élaboré une description d’un programme pour chacun de ces trois pays. « En Guinée, ce programme a aidé à renforcer les capacités des prestataires de soins de santé qui travaillent  avec les guéris, réduire la stigmatisation et autres obstacles grâce aux connaissances et aux compétences, soutenir les systèmes d’information liés aux guéris et aider à une prestation de soins de santé, etc.», a-t-il indiqué.

Prenant la parole, la directrice générale de l’USAID en Guinée, Brioni James, s’est réjouie d’assister à l’évènement qui, selon elle, traduit la volonté du gouvernement à riposter contre cette épidémie qui a endeuillé plusieurs familles en mettant à nu les défaillances de nos structures sanitaires.

Madame Brioni James a aussi rappelé que cela fait presque 5 ans que l’épidémie Ebola a été déclarée en Guinée et qu’elle a laissé plusieurs séquelles dans un pays déjà très éprouvé. « J’encourage les acteurs à continuer à œuvrer dans la pérennisation des acquis afin de prévenir toute résurgence de la maladie », a-t-elle dit.

De son côté, le représentant de l’OMS, Dr Georges Alfred Ki-Zerbo, a exprimé sa reconnaissance à toutes les parties prenantes du programme avant de saluer le leadership du gouvernement guinéen en collaboration avec l’USAID. « L’objectif visé par ce programme est entièrement aligné avec l’engagement des Etats de l’OMS pour la couverture santé universelle, la sécurité sanitaire et la protection  des groupes vulnérables », souligne le responsable de l’Organisation mondiale de la santé.

A en croire, Dr Alfred Ki-Zerbo, les leçons apprises de l’épidémie à virus Ebola ont abouti à une évaluation interne suivie d’une évaluation externe conjointe du règlement sanitaire international en Guinée. « Les faiblesses et insuffisances à combler ont été identifiées et un plan national de sécurité sanitaire intégrant les approches tout risque et une seule santé est en train d’être finalisé », a-t-il ajouté entre autres.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin