Labé : le bâtiment du service des Eaux et Forêts en piteux état

Construit pendant la période coloniale, le bâtiment qui sert de bureaux aux cadres de l’environnement, des Eaux et Forêts de la ville de Labé est dans une dégradation très poussée. A vue d’œil, on a l’impression que ce bâtiment n’est plus habitable avec des conditions de travail peu enviables pour ses occupants, rapporte Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la région.

Toiture, plafonds, bureaux, escaliers, tout est complètement délabré. Les escaliers sont formés de planches qui ont fait plusieurs années sans être changées. Hormis le mur, construit à l’aide de briques à pierres, rien d’autres ne peut rassurer les travailleurs d’y rester. L’odeur qui se dégage des lieux est pour le moins nauséabonde. En cette saison hivernale, le bâtiment est souvent fermé parce qu’avec la pluie, il est impossible pour les cadres t d’y rester.

Le chef section de la faune à la Direction Préfectorale de l’Environnement ne cache pas son inquiétude devant ce spectacle désolant. Amadou Diouldé Pounthioun regrette que la situation soit ainsi. « Il est regrettable que ce bâtiment soit ainsi. Vous voyez, la toiture, la porte, les fenêtres et les bureaux pratiquement n’existent plus. Durant la saison pluvieuse, nous passons presque tout notre temps dehors parce que la toiture n’existe plus. Les toilettes, on n’en parle même pas. Depuis plusieurs années, nous n’utilisons plus les toilettes », explique le technicien de l’environnement.

Selon Amadou Diouldé Pounthioun, plusieurs ministres de l’environnement sont venus leur rendre visite ces dernières années. A ces occasions, dit-il, des plaidoyers ont été faits et à leur demande, des devis ont été faits. « Trois ministres sont venus ici et nous ont tous promis de le rénover. Mais en vain. Si non, si ce bâtiment était rénové, il allait être un bijou historique pour notre pays parce qu’il date de la période coloniale. Et, à part ce bâtiment, il y a aussi les logements qui sont aussi dégradés. Au total, c’est 200 millions de francs guinéens que nous voulons pour la rénovation », lance le chef section de la faune à la direction préfectorale de l’environnement.

De Labé, Saifoulaye Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS