Mam Condé et Soryba Condé, alias Dolf, se sont rencontrés dans la mine de Bêmbeta, un district relevant de la sous-préfecture de Doko où les deux se sont promis de se marier. Au bout d’un moment, la jeune Mam acceptera d’accompagner son fiancé à Siguiri où ce dernier promettait de la présenter à sa future belle famille.

Mais, à leur arrivée à Télélagui (dans la commune urbaine de Siguiri), la malheureuse petite Mam Condé a découvert à ses dépens que Dolf était loin de lui vouloir du bien… Elle sera enfermée dans une chambre où elle subira les pires supplices, torturée et blessée par des lames…

« Il m’avait promis le mariage. Et, un jour, il m’a proposé de venir à Siguiri pour me présenter à ses parents. Mais, il m’a mise dans une cour où il n’y avait personne sauf ses amis ! Et, dès qu’il a su que j’ai compris son banditisme, il a refusé de me laisser sortir. Il m’a ainsi enfermée dans une chambre pendant trois semaines…», s’est notamment lamentée Mam Condé, lors de son entretien avec le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Par ailleurs, la victime a dit avoir été victime de torture, tout en montrant son corps qu’elle dit avoir été blessé à l’aide des lames par ce jeune qui se droguait devant elle. D’ailleurs, elle-même a été droguée par ce jeune en empoisonnant sa boisson… « Quand me suis réveillée, j’ai pris la fuite pour aller à la police », a ajouté Mam Condé, qui reçoit des soins médicaux actuellement à l’hôpital préfectoral de Siguiri.

Finalement, Soryba Traoré, alias Dolf, a été interpellé et mis en détention par la police qui l’a déféré à la prison civile où il devra attendre son jugement.

Enfin, précisons que cette pauvre petite fille a aujourd’hui besoin de soutien de taille et surtout d’un bon accompagnement des ONG et institutions de droit de l’Homme pour faire payer à ce jeune par des moyens légaux et également protéger d’éventuelles futures victimes…

A suivre !

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin