L’insécurité continue de battre son plein en Guinée ! Dans la nuit du samedi dernier, 25 juillet 2018, Ibrahima Kalil Bah, un jeune conducteur de moto taxi, a été victime d’une attaque à mains armées par des bandits au niveau des rails de Sonfonia et sa moto a été emportée par les assaillants. Fracturée à la jambe droite, ce jeune de 20 ans a été conduit à la traumatologie du centre hospitalo-universitaire Ignace Deen où il suit toujours son traitement, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Originaire de Missidé Linguewi, dans la préfecture de Télimélé, Ibrahima Kalil Bah, âgé de 20 ans, vit à Conakry chez un de ses frères. Il y a trois semaines, ce dernier lui a acheté une moto TVS de couleur noire tapi, immatriculé V 4140, série MD625AF48J1D137 pour qu’il puisse faire le taxi afin de subvenir à ses besoins. Mais, à cause de cette moto, il a failli perdre sa vie la nuit du samedi dernier.

Selon la victime, rencontrée par un reporter de Guineematin.com, c’est aux environs de 21 heures qu’il a pris un client à Entag pour Sonfonia rails, sans imaginer que c’était un bandit… « Je l’ai pris à Entag pour Sonfonia, au niveau des rails. A sa décente, il m’a donné 10 mille. Au moment où je m’apprêtais à lui donner sa monnaie, il a retiré les clés de ma moto et m’a intimé de descendre de ma moto. Quand j’ai commencé à réagir, certains de ses amis qui étaient à coté ont commencé à tirer en l’air. Pris de panique, j’ai commencé à crier ; et, c’est ainsi qu’ils m’ont tiré par balles sur le pied et ont pris ma moto pour fuir », a-t-il témoigné.

Egalement interrogé par Guineematin.com, Bah Mamadou Alpha, le frère et tuteur de la victime à Conakry a dit avoir appris cette triste nouvelle par le canal de certains amis. « Ce jour, il a travaillé jusqu’aux environs de 21 heures. J’ai voulu l’appeler pour qu’on puisse rentrer ensemble à la maison puisque c’est lui qui a l’habitude de me ramener à la maison. Mais, je me suis dit que puisqu’il y a eu la pluie toute la journée et qu’il n’avait donc pas travaillé tout ce temps, de le laisser travailler un peu. J’ai donc pris la mesure de rentrer à la maison seul. Quelques minutes après mon arrivée à la maison, j’ai reçu un coup de fil m’informant qu’un jeune du nom d’Ibrahima Kalil a été tiré par balles, me demandant si je le connaissais ? J’ai dit oui, c’est mon frère. C’est ainsi que je suis allé le chercher ! On l’a mis à bord d’un taxi pour Ignace Deen », a-t-il expliqué.

Depuis cette attaque, Bah Mamadou Alpha dit n’avoir pas eu d’informations sur les personnes qui ont agressé son frère. Monsieur Bah précise que « les balles ont cassé la jambe de son frère. Depuis qu’il est couché ici, nous avons dépensé plus de 8 millions de francs guinéens. Je demande au gouvernement de nous aider à lutter contre l’insécurité. Ces jeunes travaillent dans des conditions très difficiles et dans une insécurité totale ! L’Etat doit nous aider dans ce sens puisque c’est son rôle régalien », a-t-il exhorté.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin