La vague de réactions se poursuit après les propos jugés ethnocentristes de Dr Ousmane Kaba, le président du PADES. Mamadou Bah Badiko, président du parti UFD, s’est prononcé sur le sujet lors d’une conférence de presse qu’il a tenue hier dimanche, 05 août 2018 à Conakry. Il apporte son soutien au fondateur de l’Université Kofi Annan de Guinée en qui il dit avoir une grande confiance, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Pour faire cette sortie médiatique, le président de l’UFD a choisi le siège du PADES. Et il était accompagné de Dr Ousmane Kaba, auquel il apporte son soutien dans la polémique suscitée par ses propos tenus sur les ondes d’une radio privée de Kankan et qui sont jugés être à caractère ethnocentriste ou régionaliste. Mamadou Bah Badiko a indiqué que Dr Ousmane Kaba peut s’égarer ; mais, il estime qu’il ne peut pas tenir les propos en question.

« Ces derniers jours, il y a eu beaucoup de problèmes. Il y a eu l’interview de Dr Ousmane Kaba, il parait que c’est une transcription qui est sortie et qui nous a mis tous en émoi. Mais moi je vous dis, je n’ai jamais perdu confiance en Dr Ousmane Kaba. Je sais qu’il peut s’égarer, il peut se tromper comme nous-mêmes mais il y a des limites qu’il ne peut pas franchir puisque physiquement même c’est impossible qu’il les franchisse. Et c’est cette confiance qui fait que nous sommes là », a-t-il dit en louant les œuvres du président du PADES surtout sur les plans éducatif et agro-pastoral.

Pour le président de l’UFD, Dr Ousmane Kaba est l’un des intellectuels dont la Guinée a besoin pour se développer, tout comme Fodé Bangoura du PUP, Lansana Kouyaté du PEDN, Dr Faya Millimono du Bloc Libéral, Cellou Dalein Diallo de l’UFDG et Sidya Touré de l’UFR. Selon lui, tous ces hommes possèdent des compétences pouvant aider notre pays à se développer.

A rappeler que la Cellule Balai Citoyen de Guinée a porté plainte contre Dr Ousmane Kaba pour ethnocentrisme. L’organisation de la société civile demande au Procureur Général d’engager des démarches pour faire lever l’immunité parlementaire du président du PADES afin qu’il puisse être poursuivi conformément à la loi.

Siba Guilavogui pour Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin